World news CAMEROUN :: MAURICE KAMTO RÉAGIT AUX VIOLENCES AU PALAIS DE JUSTICE DE BONANJO :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: MAURICE KAMTO RÉAGIT AUX VIOLENCES AU PALAIS DE JUSTICE DE BONANJO :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance de : Maurice KAMTO
  • lundi 16 novembre 2020 11:14:00
  • 1532

World news CAMEROUN :: MAURICE KAMTO RÉAGIT AUX VIOLENCES AU PALAIS DE JUSTICE DE BONANJO :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Communiqué sur les violences du 10 novembre 2020 au Palais de justice de Douala-Bonanjo

C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris les évènements survenus le 10 novembre dans la salle d’audience du Tribunal de grande instance de Douala-Bonanjo. Il est fort troublant que des avocats en robes aient été victimes de violences du fait d’éléments armés du Groupement Mobile d’intervention. J’adresse mes vœux de rétablissement aux avocats dont l’intégrité physique a été entamée.

Entre défenseurs de loi au service de la justice, rien ne saurait justifier le recours à la force, a fortiori dans le temple de la justice. Il s’agit d’évènements regrettables dont les conséquences sont déjà, en l’état, gravement dommageables pour l’image de notre pays. Ils marquent malheureusement une étape de plus dans la banalisation de la violence au Cameroun et annoncent, s’y on n’y prend garde, une fracture fondamentale dans le socle des valeurs dans ce pays.

Il est par conséquent important que toute la lumière soit faite sur ces évènements, que toutes les responsabilités soient établies, gage d’un retour à la sérénité entre les acteurs de la chaine judiciaire.


Communiqué on the acts of violence of 10 November 2020 at the Douala-Bonanjo courthouse

It is with great sadness that I learned of the events that took place on 10 November in the courtroom of the Douala-Bonanjo High Court. It is very disturbing that lawyers in gowns were victims of violence by armed elements of the Mobile Intervention Group. I wish the lawyers whose physical integrity has been compromised a speedy recovery.

Among law defenders in the service of justice, nothing can justify the use of force, a fortiori in the temple of justice. These are regrettable events whose consequences are already, as they stand, seriously damaging to the image of our country. Unfortunately, they mark another step in the trivialization of violence in Cameroon and, if we are not careful, they herald a fundamental fracture in the foundation of values in this country.

It is therefore important that all the light be shed on these events, that all responsibilities be established, as a guarantee of a return to serenity between the actors in the judicial chain.

16nov.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo