Un cadavre de Covid-19 exhumé à Douala.
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un cadavre de Covid-19 exhumé à Douala. :: CAMEROON

Les gendarmes ont interpellé un des fils du défunt et ses compères qui ont déterré la dépouille de Pierre Marie Leukomo peu après son inhumation.

Le cadavre de Pierre Marie Leukemo a eu droit à deux inhumations au cimetière Kotto Bass de Bonabéri le week-end dernier. Le décès de l’homme âgé de 64 ans des suites de Covid-19 a été déclaré samedi 16 mai 2020 à 15 h à l’hôpital Laquintinie de Douala. Le corps médical a procédé une heure plus tard à son inhumation, selon les précautions d’usage à Bonabéri. Mais la dépouille de Pierre Marie Leukomo a été exhumée au petit matin du dimanche 17 mai par un de ses fils aidés de ses compères.

Les individus s’apprêtaient à prendre la route de l’Ouest à bord d’un car Coaster lorsqu’ils ont été stoppés dans leur élan par deux gendarmes de la brigade territoriale de Bonabéri I, en patrouille. Après exploitation, le véhicule devant servir au transport a été placé en fourrière. Le cadavre a été inhumé une seconde fois dans le même emplacement au cimetière Kotto Bass de Bonabéri. D’après une source à la gendarmerie, les éléments de la brigade territoriale effectuaient la patrouille lorsqu’ils ont remarqué à 2h47 dimanche, un car Coaster stationné près de la clôture du cimetière Kotto Bass.

Le véhicule avait une charge au-dessus, mais aucun passager ne s’y trouvait à l’intérieur. Des individus s’attelaient à faire des bagages près du car. Les gendarmes se sont rapprochés des concernés pour les questionner. C’est après insistance qu’ils avoueront que la charge au-dessus du car est un cadavre. « La dépouille pliée en deux était conditionnée dans une housse mortuaire, puis dissimulée dans un sac de marché », confie un des gendarmes qui a effectué la descente. Le commandant de brigade a aussitôt été alerté. Le véhicule et trois jeunes interpellés sur place ont été conduits à la gendarmerie. Le chauffeur du véhicule a pris la fuite.

Lors du dépouillement de l’étrange bagage, les forces de l’ordre se rendent compte qu’il s’agit effectivement d’un cadavre. Les enquêteurs pensent d’abord qu’il s’agit du corps querellé du pasteur Franklin Ndifor inhumé le même samedi au cimetière Kotto Bass. Mais l’exploitation des mis en cause a permis de savoir qu’il s’agit en réalité de la dépouille de Pierre Marie Leukomo, originaire de Dschang, décédé de suites de Covid-19 à l’hôpital Laquintinie samedi. C’est un des fils du défunt, le nommé Guy Maxime Joel Leukomo, 28 ans, qui a ainsi initié l’exhumation du corps de son père.

« Il a expliqué qu’il voulait que le corps de son père arrive au village », rapporte notre source. Le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 4ème et des forces du maintien de l’ordre sont descendus sur les lieux. Une investigation a été faite au cimetière pour repérer le site de l’exhumation. Le cercueil de sieur Leukomo y a été retrouvé abandonné vide dans le tombeau. Une équipe médicale a procédé à un nouvel enterrement sur le même site dimanche 17 mai 2020 à 12h. Une mise en quarantaine a été recommandée pour les jeunes ayant procédé à l’exhumation.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo