CAMEROUN :: Lentement, mais sûrement, le bitume se renouvelle sur la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou :: CAMEROON
CAMEROUN :: Lentement, mais sûrement, le bitume se renouvelle sur la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Source : bougnat.net
  • jeudi 26 décembre 2019 00:40:00
  • 5755

CAMEROUN :: Lentement, mais sûrement, le bitume se renouvelle sur la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou :: CAMEROON

C’est le chantier le plus avancé des trois actuellement engagés sur la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou (241 Km). Kalong-Ntonga, réalisée par l’entreprise chinoise SINOHYDRO, affiche un taux d’exécution est de 63%. Sur cette route longue de 67 kilomètres, qui constitue le deuxième des trois lots du tracé, la consommation de délai est de 76%.

L’entreprise CGCOC, en charge de la réhabilitation de la route Ebebda-Kalong (Lot 1) n’est pas très loin. Sur les 63,75 km de route à réhabiliter, seulement 59% des travaux sont réalisés. Pour un taux de consommation des délais de 74%.

Son lot, apprend bougna.net, intègre aussi des travaux de construction d’un échangeur au carrefour Obala (région du Centre, département de la Lékié).

China Railway, en charge du troisième lot Tonga-Bafoussam-Babadjou, arrive en dernière position en termes de niveau de réalisation des chantiers. Sur les 110,242 km de route à réhabiliter, seulement 11,43% sont réalisés. Pour une consommation des délais de 61%.

Ce retard peut trouver une justification. Son chantier est le plus complexe des trois. Puisqu’il intègre divers travaux de voirie en cours d’exécution à Bafoussam, à Mbouda et la construction des ouvrages hydrauliques le long de l’itinéraire.

Ces informations sont issues d’une réunion présidée ce jeudi, 19 décembre à Yaoundé par Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre des Travaux publics (MINTP). Réunion relative à l’aménagement de certaines routes communales dans le cadre du projet de réhabilitation de la Nationale 4.

Pour rappel, c’est le 21 juin 2016 que l’Avis d’Appel d’offres international pour la réhabilitation de ce tronçon routier est lancé.

D’un coût total de 145 milliards de FCFA, les travaux de réhabilitation de la Nationale 4, rentrent dans cadre de la phase II du Programme d’Appui au Secteur des Transports. Un programme financé par le gouvernement camerounais et la Banque Africaine de Développement (BAD).

26déc.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo