CAMEROUN :: Produits alimentaires : Flambée des prix à Yaoundé et Douala :: CAMEROON
CAMEROUN :: Produits alimentaires : Flambée des prix à Yaoundé et Douala :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • EcoMatin : Alain Noah Awana
  • mercredi 04 décembre 2019 07:11:00
  • 1028

CAMEROUN :: Produits alimentaires : Flambée des prix à Yaoundé et Douala :: CAMEROON

Au cours des douze derniers mois, les ménages des deux principales villes du Cameroun ont davantage cassé leurs tirelires en raison de la hausse des coûts de la viande, des pains et céréales, ainsi que des fruits.

Entre octobre 2018 et octobre 2019, les populations résidant dans la capitale camerounaise et la principale ville économique du Cameroun ont vu leurs dépenses en approvisionnement d’aliments augmenter. Selon des notes de l’Institut Nationale de la Statistique (INS) sur l’évolution des prix à la consommation finale, publiées en toute fin du mois de novembre, le niveau général des prix entre octobre 2018 et octobre 2019 a progressé pour s’établir à un taux de 2,4%, aussi bien à Yaoundé qu’à Douala. Les analyses présentées par l’Institut relèvent que cette hausse est due en grande partie au rebond des prix des produits alimentaires qui ont connu une augmentation de 0,5% dans chacune de ces métropoles au cours du mois d’octobre 2019, par rapport au mois précédent.

Pour ce qui est de Douala, la hausse mensuelle des produits alimentaires s’explique, entre autres, par la progression des prix des fruits (4,2% après 9,4% le mois précédent), dans le sillage des prix des agrumes et des autres fruits frais tels qu’avocat, banane douce, papaye, ananas, Saah,… Le portail des camerounais de Belgique (Camer.be). Le redressement des prix des poissons et fruits de mer de -0,3 à 3,5% est en lien avec la hausse des poissons et autres produits séchés. Quant aux pains et céréales, leurs coûts ont augmenté de 2,2% en raison du regain des prix des céréales non transformées (maïs sec en grains, riz importé et local) et des farines, semoules et farine de maïs. Notons aussi que les prix des viandes ont augmenté de +1,9%, tandis que lait, fromage et oeufs connaissaient une hausse de 2,5%.

A Yaoundé, qui concentre au moins 2,5 millions d’habitants, les prix des produits alimentaires augmentent sur un mois sous l’effet du renchérissement des coûts des viandes (2,5% en octobre contre 0,9% en septembre), une augmentation à mettre en lien avec la flambée des prix de la viande de boeuf. Les prix des céréales et des pains ont également augmenté (2% contre 0,9%) pour les mêmes raisons que celles évoquées par l’INS à propos de Douala. Idem pour les progressions des prix des fruits qui ont été de 2,1%.

Certains produits ont cependant connu une diminution de leurs coûts dans les places marchandes de la capitale camerounaise. Ainsi, indique l’Institut National de la Statistique, les prix des légumes se sont contractés davantage que le mois précédent -0,4%, de même que ceux des poissons et fruits de mer (-0,3%). On note également une baisse des prix des tubercules et plantains. A Douala, les prix des légumes se sont repliés à -1,9% après +1,5% le mois précédent, et dans le même temps, on a connu l’accentuation de la baisse des prix du sel, des épices et des sauces.

04déc.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo