FRANÇOISE PUENE: UN EXEMPLE A SUIVRE...
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: FRANÇOISE PUENE: UN EXEMPLE A SUIVRE... :: CAMEROON

Personnage atypique, au parcours extraordinaire qui force l’admiration.

L’évocation de son nom et désormais de son surnom (Mami Nyanga), suscite joie, allégresse et bonheur pour de nombreuses populations à travers le Cameroun qui bénéficieent de l’enseignement et des largesses de cette mécène et femme politique au grand cœur, qui a su se distinguer et s’installer définitivement dans le cœur des siens à travers des actions concrètes sur le terrain.


Connue également sous le nom affectueux de Mami Nyanga, lequel est une anagramme qui contracte et révèle à la fois son instinct maternel et affectueux, puis sa personnalité, son apparence publique et mieux, l’élégance et le raffinement dont elle est capable et qui est perceptible au premier abord.

Cette mère, et infatigable gobelotter est devenue au fil du temps un personnage incontournable.

Un modèle qui inspire, une femme pragmatique, engagée en politique et dans l’humanitaire, qui combine allègrement discours et actions.

Ceci en rupture complète avec la réalité à laquelle nous étions habitués, celles des déploiements impromptus, spectaculaires et très intéressés des élus, qui ne durent que le temps d’une échéance électorale.


Sa vision de la politique, au-delà du discours est d’abord action.

Ce modèle de pensée qui recherche en permanence l’efficacité, s’articule autour de l’action pratique pérenne qui, sans cesse est valorisée, magnifiée, pour le bien-être de la communauté.

L’action ici revêt un caractère particulier, elle est génératrice d’espérance, mais aussi vecteur de la confiance entre usagers, élites et dirigeants.

Elle répond enfin à des besoins urgents qui allège les souffrances, sauve des vies et ouvre de réelles perspectives à certains.


C’est à ce titre qu’elle a visité récemment dans le cadre de sa fondation "Fondation Puené pour la Liberté" la prison centrale de Bafang dans le Haut-Nkam ou elle a fait d’importants dons aux prisonniers, parmi lesquels : 10 téléviseurs, une douzaine de matelas, des aliments de base.

Elle a par ailleurs payé des cautions qui ont permis la libération de plusieurs détenus qui croupissent encore dans cette prison faute d’argent après expiration de leurs peines.


Plus important en ce week-end de mi-septembre 2019, fut en la présence du préfet du Haut Nkam, la remise du matériel scolaire a plus de 900 jeunes scolarisés, parmi lesquels se trouvaient de nombreux enfants venus des régions en guerre du Nord-ouest et du Sud-Ouest, qui en plus du matériel scolaire ont bénéficié des Matelas et autres articles nécessaires à leur installation dans la région du Haut-Nkam.


La joie était perceptible sur le visage de ces enfants de même que celui de leurs parents.
Mami Nyanga, dans son élan de solidarité républicaine a tenu à rappeler aux populations du Haut-Nkam l’importance de la solidarité et aux nouveaux arrivants sa bienveillance.

Elle a rassuré ceux-ci en leur indiquant qu’ils ne sauraient se considérer désormais comme des  "Déplacés" dans une république qui est la leur.

Elle conclut en les invitant à se sentir chez Eux.
Ce discours, et notamment cette requalification, a fait des émules, provoqué de vives acclamations, et suscité un enthousiasme extraordinaire, signe de satisfaction générale.

Ce fut sans doute une expérience qui marquera durablement des vies et dont nous souhaiterons voir d’autres bonnes volontés embrayer dans la même direction.

 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo