CAMEROUN :: Boycott des produits Total: Le SNTRC SE DÉSOLIDARISE :: CAMEROON
CAMEROUN :: Boycott des produits Total: Le SNTRC SE DÉSOLIDARISE :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Leandre Ndzié
  • jeudi 19 septembre 2019 09:02:00
  • 1333

CAMEROUN :: Boycott des produits Total: Le SNTRC SE DÉSOLIDARISE :: CAMEROON

À travers la voix de son président régional pour le littoral, le syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (SNTRC)se désolidarise de toute action de boycott à l'endroit des produits du marketeur Total Cameroun.

Le 11 septembre dernier, un syndicat de transporteurs denomé les organisations syndicales des transporteurs par le biais d'une correspondance adressée au premier ministre chef du gouvernement annonçait un boycott des produits du marketeur Total Cameroun.

Message abondamment partagé sur les réseaux sociaux et relayé par quelques médias.

Cette missive fait suite à l'incident survenu à la station service total de la Dibamba. Aucours duquel le ministre de l'eau et de l'energie s'etait d'avoir consommé du carburant de mauvaise qualité dans cette station service appartenant au marketeur Total Cameroun .

Ce syndicat demande la fermeture pure et simple de toutes les stations services de ce marketeur ainsi que l'ouverture d'une enquête plus large en amont.

Face à cette situation, Raymond Moungang , le président régional pour le littoral du syndicat national des transporteurs routiers du Cameroun (SNTRC) a donné la position de son syndicat. Dans une déclaration publiée dans les médias et sur les réseaux sociaux, il affirme que le SNTRC se désolidarise de cet appel au boycott lancé contre les produit du marketeur Total Cameroun.

Pour Mr Moungang, il est très prématuré d'engager une démarche comme ce boycott alors que des enquêtes ont été diligentées par l'État et les résultats sont encore attendus. Il pense que ces menaces de boycott couplées a des injonctions faites à l'endroit de l'État obéissent certainement à un agenda caché de ses commanditaires.

Le SNTRC ne saurait donc être solidaire à cette démarche qu'il trouve bancale et inopportune. Il demande donc à tous ses transporteurs de continuer à mener leur activité dans le calme et la sérénité.

19sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo