CAMEROUN :: Pascal Siakam : “Ça ne dépend pas seulement de moi” :: CAMEROON
CAMEROUN :: Pascal Siakam : “Ça ne dépend pas seulement de moi” :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT
  • Le Jour : Propos recueillis par A.C
  • mercredi 14 août 2019 01:08:00
  • 2664

CAMEROUN :: Pascal Siakam : “Ça ne dépend pas seulement de moi” :: CAMEROON

Le champion de la NBA 2019 évoque la possibilité de jouer pour l’équipe nationale de basket-ball messieurs du Cameroun.

Pensez-vous à venir jouer pour l’équipe nationale du Cameroun ?
C’est quelque chose qui ne dépend pas seulement de moi. Je suis sociétaire des Raptors avec qui je suis sous contrat jusqu’en 2020. Il y a donc tellement de conditions à remplir et beaucoup de logistiques à mettre en place pour assurer ma venue au Cameroun. L’idée de pouvoir représenter mon pays en tant que patriote est toujours quelque chose d’important. Entre autres, lors de la finale, j’avais le drapeau de mon pays avec moi, et je n’ai pas hésité à le brandir pour dire que je suis fier d’être Camerounais. Donc, pour moi, avoir cette opportunité un jour sera quelque chose d’exceptionnel. Donc, je ne crois pas qu’une question de patriotisme soit à l’ordre du jour. Mais, nous attendons juste que toutes les conditions soient mises sur pied pour que je puisse représenter mon beau pays.

Quel était votre objectif au début de la saison ?
Pour nous, depuis le début avec Masai (le président, ndlr), et ça été toujours son objectif, celui de gagner et je pense qu’en abordant la saison, nous avions ce seul objectif. Nous avons eu la chance de d’atteindre cet objectif. Mais cela aura nécessité beaucoup de travail. Il y a eu des hauts et des bas. Pendant la saison, il y a eu beaucoup de moments où on était presqu’éliminés. Mais, dans un esprit d’équipe, nous sommes revenus et on a fait ce qu’on pouvait pour gagner.

Comment vous sentez-vous quand vous affrontez d’autres Camerounais à la NBA ?
Rencontrer d’autres Camerounais ou d’autres Africains, ça fait toujours plaisir. J’ai joué contre Joël (Embiid, ndlr). On a la chance de représenter l’Afrique et le Cameroun ensemble au plus grand niveau en NBA. Ça fait vraiment plaisir que le continent avance et qu’on continue à avoir des joueurs qui sont arrivés où ils sont maintenant. Et puis, on a de jeunes talents, qui aspirent à vouloir arriver où nous sommes.

Y a-t-il des valeurs que vous voulez aussi promouvoir à travers ce Camp de basketball ?
L’importance pour Giants of Africa et moi, c’est de prêcher aux jeunes que ce n’est pas seulement le basket-ball, en fait. Tout le monde ne va pas aller en NBA. Mais, on doit apprendre des valeurs, qui doivent nous permettre d’être des hommes respectables, des leaders de la société. Je pense que c’est le plus important. Il y en aura qui vont devenir basketteurs. Mais, tout le monde ne va pas jouer au basket, ni en NBA. Camer.be. Mais, si on peut former des jeunes pour qu’ils soient des homes dans la société, qui au travail, vont être à l’heure, qui vont changer de mentalité, tel qu’on qui que tout commence à 7h et à ce moment ils sont là. Toujours aspirer à être le meilleur mieux que nous. C’est ça notre objectif. Nous voulons essayer de former les jeunes pour qu’ils atteignent notre niveau et nous dépassent pour pouvoir former d’autres. Cette chaîne-là doit continuer.

14août
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo