CAMEROUN :: MUSIQUE : ADNA, un projet pour l’unité :: CAMEROON
CAMEROUN :: MUSIQUE : ADNA, un projet pour l’unité :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MUSIQUE
  • Repères : Fabrice BELOKO
  • dimanche 12 mai 2019 13:10:00
  • 4728

CAMEROUN :: MUSIQUE : ADNA, un projet pour l’unité :: CAMEROON

Le projet a été présenté aux hommes de médias basés à Yaoundé, le 2 mai 2019, lors d’une conférence de presse.

Un évènement à coloration traditionnelle et artistique. La cérémonie de présentation du projet d’Alliance divine pour un nouvel art (ADNA), à Yaoundé s’est déroulée dans une convivialité inédite. Organisée par les forces vives de la communauté Bassa-Bati-Mpoo, la rencontre a mobilisé les Ba Mbombog, guides du peuple, associés à l’événement pour renforcer la portée de l'appel à l’unité et prodiguer la bénédiction à ce projet artistique. «Le Cameroun a vraiment besoin de l’unité pour avancer. Ceci s’applique aux acteurs de tous les domaines.

C’est l’exemple que nous voulons montrer. Il faut qu’on abandonne nos égos», indique Final D. Des centaines d’invités qui ont pris part à cette rencontre au bénéficie d’un apéro artistique des artistiques que certains qualifient de Rossignols et d’autres comme les 4 mousquetaires de la musique camerounaise. Le projet ADNA regroupe les artistes de la communauté Bassa-Bati-Mpoo pour célébrer le vivre ensemble. Roger Samnig des X-maleya, Final D, Andy Jemea, Armand Biyag sont les timbres vocaux qui se sont associés pour entonner l’hymne de l’unité, de la paix et celui de la fraternité. A ceux-ci s’ajoute l’humoriste Markus, dont le talent n’est plus à démontrer. Ces génies de la scène musicale et humoristique ont décidé de mettre leurs talents à contribution pour donner un éclatant écho à l’intégration nationale, en se regroupant autour d'un projet artistique.

«ADNA», terme bassa qui signifie littéralement «unité», fait l’apanage de la tribalité et invite les Camerounais à s’imprégner pour la sauvegarde de leurs valeurs culturelles. «ADNA est donc disponible dans toutes les pharmacies de la réconciliation et de la solidarité et gratuitement pour soigner de façon définitive cette épidémie séculaire appelée haine», indique Martin Camus Mimb, journaliste et encadreur du groupe. Sortie officiellement le 20 mars 2019 à Douala, il séduit déjà les mélomanes, à partir du 8 mai 2019, les boys bands s’envoleront pour une tournée internationale de 21 spectacles en 4 mois.

C’est un album de 7 titres, des rythmes variés dans un océan de décibels. Notamment le Makounè, l’Assiko, l’Afropop et le Gospel. Produit par XM production, l’album présente l’image d’un Cameroun où il fait bon de vivre. Malgré certaines tensions qui titillent le Cameroun, le titre «Carnaval», une reprise de Julio Iglesias, indique qu’au Cameroun, on peut faire de la folie et être détendu. Le clip réalisé par Dr Nkeng Stephens démontre à suffisance que le Cameroun est un ilot de paix.

12mai
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE

canal de vie

Vidéo