CAMEROUN :: Affaire CRTV : Gervais Mendo Ze écope de 20 ans de prison :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire CRTV : Gervais Mendo Ze écope de 20 ans de prison :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Arnaud Kuipo
  • mercredi 20 mars 2019 10:34:00
  • 8107

CAMEROUN :: Affaire CRTV : Gervais Mendo Ze écope de 20 ans de prison :: CAMEROON

La 70e audience a également abouti à la condamnation hier, 19 mars, de Polycarpe Abah Abah, Jean Paul Amang Bitegni, Jean Marie Akono Ze, etc. au Tribunal criminel spécial à Yaoundé.

La salle d’audience du premier étage du bâtiment abritant le Tribunal criminel spécial (Tcs) à Yaoundé ne se vide pas d’un trait ce 19 mars. Gervais Mendo Ze et son avocat sont assis sur un banc des accusés. C’est sur ce banc que l’ancien directeur général (Dg) de la Cameroon Radio Television (CRTV) a suivi cette audience. Revenu avant 18h45 dans cette salle qui n’est pas très bien éclairée, le président de la collégialité, Emmanuel Ndjéré, prononce le verdict. Gervais Mendo Ze, est condamné pour détournement de fonds à 20 ans de prison. Les coaccusés Polycarpe Abah Abah, Jean Paul Amang Bitegni et Jean Marie Akono Ze (comparaissant libre) écopent de 18 ans de prison chacun. Marie Christine Mekoulou Atangana est acquittée.

Mais cette partie relative au verdict a été précédée par plusieurs étapes dont les motivations. Lesquelles ont exposées par les membres de la collégialité. Les coaccusés sont diversement installés dans cette salle. Seul sur son banc, Gervais Mendo Ze écoute la tête parfois baissée. Devant lui sont installés Polycarpe Abah Abah et Jean Paul Bitegni. L’on peut voir ce dernier assis avec les bras appuyés sur le dossier du banc. L'info claire et nette. Jean Marie Akono Ze pour sa part est plus loin derrière. Le maire de Awae (dans la Mefou et Afamba, région du Centre) est assis sur le premier banc d’une rangée occupée par l’assistance. A ses côtés deux autres accusés. L’on apprend que l’ancien Dg de la CRTV est déclaré coupable par exemple du détournement d’au moins 15 milliards Fcfa en coaction Jean Marie Akono Ze. Il s’agit d’une somme d’argent liée à la redevance audiovisuelle.

Prenant la parole dans le cadre de la plaidoirie des circonstances atténuantes, le conseil de Gervais Mendo Ze se dit déçu. Le conseil de l’ex-ministre des Finances (Minfi) Abah Abah, va prendre la relève. Il n’est pas question pour lui de plaider les circonstances atténuantes étant donné que son client a plaidé non coupable. Quant à la décision sur la culpabilité de son client, il dit ne pas la commenter. Toutefois, il continue de croire à l’innocence de ses clients : Abah Abah et Akono Ze. Pour ce dernier, Me Atangana Ayissi précise (à la presse) que les poursuites couvrent la période 2004-2005. Or selon lui, depuis 2004, Akono Ze n’est plus en service à la trésorerie générale.

Pour cet avocat, le Tcs a fait un autre procès du maire de Awae, et non celui que lui a transmis le parquet. En rappel, ce procès dont c’était la 70e audience hier, débute le 08 décembre 2015, soit plus d’un an après l’arrestation (novembre 2014) de l’ancien Dg de la CRTV. Jean Marie Akono Ze pour sa part est libéré le 26 juin 2015. Il est rétabli dans ses fonctions de maire d’Awae le 13 juillet de la même année. Ce dernier avait bénéficié d’un non-lieu partiel. Incarcéré depuis le 12 mars 2008, l’ex-Minfi, écope ce 19 mars de sa quatrième condamnation, dont trois pour détournement.

En juin 2012, il est condamné à six ans de prison par le Tribunal de première instance d’Ekounou à Yaoundé pour tentative d’évasion aggravée. Il cumule ainsi un total de 69 ans de prison. Dans la dernière affaire, il est accusé avec l’ex-Dg de la CRTV, Amadou Vamoulké.

20mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo