CAMEROUN :: Fecafoot : Premiers dossiers chauds :: CAMEROON
CAMEROUN :: Fecafoot : Premiers dossiers chauds :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SPORT CAMEROUN :: Fecafoot : Premiers dossiers chauds :: CAMEROON
  • Cameroon Tribune : Josiane R. MATIA
  • jeudi 03 janvier 2019 13:06:00
  • 8026

CAMEROUN :: Fecafoot : Premiers dossiers chauds :: CAMEROON

Le nouvel exécutif attendu ce jour dans le cadre de la résolution de la crise à la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc).

Terminée, la période de prise de contact avec les différentes entités gravitant autour du football et bienvenue aux dossiers chauds pour le nouvel exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Ce jeudi 03 janvier 2019, Seidou Mbombo Njoya doit en effet jouer l’arbitre dans la crise qui secoue depuis plusieurs mois la Ligue de football professionnel du Cameroun. Une véritable patate chaude quand on sait que le Cameroun est déjà en retard par rapport au calendrier réaménagé par la Confédération africaine de football (Caf). L’idée est donc d’arrêter enfin une date pour le démarrage de la nouvelle saison d’Elite One et Two, même s’il s’agit aussi d’une réunion de prise de contact selon les mots du nouveau patron de Tsinga.

Sont attendus à cette concertation, le président de la LFPC, Pierre Semengue, et les présidents de clubs. Selon certaines indiscrétions, des rencontres informelles entre Seidou Mbombo Njoya et les acteurs de ce dossier auraient déjà eu lieu. La décision du président de la LFPC de mettre l’ancienne secrétaire générale à la retraite, l’augmentation du nombre de clubs ou encore le recrutement de nouveaux personnels ont été autant de sujets de discorde. « Nous sommes la tutelle de cette Ligue et nous devons jouer notre rôle. L’Elite One et Two sont la vitrine de notre football. La fédération ne peut pas se débiner face à ses responsabilités car ça concerne le football camerounais dans son ensemble », annonçait le président de la Fecafoot dans une interview accordée à CT.

En attendant d’autres actes forts, le nouvel exécutif du football camerounais a, dans un communiqué, déclaré s’aligner sur la décision du gouvernement d’accepter d’organiser la CAN 2021. Et donc, se désolidarise de « toute action contrevenante à la volonté des acteurs », dixit le communiqué. Une position qui fait certainement suite à la récente annonce de la confirmation de l’appel déposé par l’Association des clubs de football amateurs du Cameroun (Acfac), au Tribunal arbitral du sport.

Appel qui contestait le passage de la CAN de 16 à 24 équipes, ainsi que du retrait de la compétition de 2019 au Cameroun. Il faut signaler que parmi ses premiers actes après son installation le 18 décembre dernier, Seidou Mbombo Njoya s’est rendu sur le chantier du siège de la Fecafoot qui attend toujours d’être achevé depuis le lancement des travaux après 2010 .

03janv.
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo