Camer.be
Je ne vais plus prêter mon argent à un Camerounais ! :: CAMEROON
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER
  • achouka.mondoblog : Ecclésiaste DEUDJUI
  • mardi 18 décembre 2018 02:18:00
  • 7303

Je ne vais plus prêter mon argent à un Camerounais ! :: CAMEROON

Je ne suis pas riche hein, et d’ailleurs je ne suis même pas encore dans la classe moyenne inférieure. Mais quand je vois comment je donne mes miettes à quelqu’un et que le bon monsieur ne prend même pas la peine de vouloir me rembourser hein, ça me décourage !

Et c’est pour ça que j’ai décidé de ne plus jamais prêter mon argent à un individu ici au Cameroun…

Moi aussi j’ai mes problèmes

Les gens font toujours comme s’ils sont les seuls à avoir des problèmes ici dehors. Mince alors ! Donc vous croyez que moi aussi je n’ai pas mes propres problèmes ? Vous pensez que je n’ai pas aussi faim parfois, que je n’ai pas aussi envie de m’acheter une nouvelle paire de chaussures, ou bien que je n’ai pas aussi un neveu dans ma famille qui est tombé gravement malade et qu’il faut absolument que je lui envoie un Orange money là-là-là ?

Non, il faut arrêter ça ! Je n’aime pas les gens qui viennent m’emprunter de l’argent en voulant me faire accroire qu’ils ont des problèmes plus que tous les autres Camerounais. Nôôô, c’est faux ! Il y a des gens comme moi qui ont de vrais-vrais problèmes ici dehors, mais ce n’est pas parce qu’on ne parle pas vous demande pas d’argent que vous allez penser que notre vie est un long cours d’eau sans aucune agitation…

Je n’aime pas les « amis d’urgence »

Il y a des gens ici qui peuvent faire plus de deux ans sans te téléphoner hein, alors qu’ils avaient pourtant bien enregistré ton numéro de téléphone. Mais le jour où ils auront un problème, c’est là qu’ils se souviennent de toi : « Euh… Ecclésiaste, comment tu vas ? En fait je voulais que tu me trouves quarante-cinq mille francs CFA pour que je te remette ça la semaine prochaine… »

Et alors ? Donc tu avais même encore mon numéro ? Et d’ailleurs tu es même d’abord sûr que j’ai les quarante-cinq mille francs CFA-là que tu me demandes comme si j’avais gardé ça en bas de ton lit ?

Non, sérieux, ça m’énerve ! Il y a aussi un ami qui m’avait écrit comme ça sur Messenger pour me dire que « Ecclé ! Ça fait des années je n’ai pas de tes nouvelles hein ! Pardon tu peux me prêter un peu d’argent pour que je te le rembourse d’ici vendredi ? »

Et je vous jure que jusqu’aujourd’hui le vendredi-là n’est pas encore arrivé alors que je lui avais donné cet argent il y a déjà plus de dix-huit mois…

Un homme (ou une femme) c’est sa parole

Au lieu de me dire mentir que tu vas me rembourser vendredi alors que tu sais pertinemment que tu n’en es pas certain, c’était mieux de me déclarer la vérité : « Gars, je suis à terre ! »

C’était mieux de me dire que tu es à terre car ça allait me permettre de te prêter mon argent sans véritablement te mettre la pression. C’était mieux de me téléphoner avant la date d’échéance pour me dire de ne pas trop compter sur toi, ou bien que ça n’a pas encore mordu de ton côté. C’était mieux de me révéler que tu es sérieusement en difficulté, et que ton remboursement risque de prendre un peu de temps. Car quand vous voulez emprunter de l’argent à un individu et que vous comptez réellement le lui remettre, c’est mieux de lui donner votre vrai calendrier : « Gars, pardon trouve-moi un eu de sous et je vais te rembourser ça dès que j’en aurai la possibilité. »

Même si c’est dans dix ans il faudrait que vous appreniez à lui dire la vérité.

Je n’aime pas du tout courir derrière les gens

Qui aime courir derrière les gens ? Hein ? En dehors des défenseurs des Lions Indomptables qui sont toujours en retard sur les attaquants adverses… Mais franchement, qui parmi vous aimerait courir derrière les gens ?

Parce que quand moi j’avais prêté mon argent à Pierre La Paix Ndamè parce qu’il m’avait dit qu’il avait eu un sérieux problème à Dibombari, je ne savais pas que j’allais courir derrière lui jusqu’à on allait même presque faillir se séparer (si, si, c’est comme ça que ça se dit). Quand j’avais prêté mon argent à mon ancien camarade de classe qui vit aujourd’hui à l’Extrême-Nord, je ne savais pas qu’il allait ensuite s’évaporer dans la nature. Puisque même quand tu prêtes ton argent à un membre de ta famille en te disant que c’est une personne de confiance, tu vas te retrouver en train de courir derrière cette personne-là jusqu’ààààààà… Jusqu’à on va même te dire que c’est ton cousin et tu vas cracher par terre en disant aux gens-là que ce gars-là ne fera plus jamais partie de ta famille !

Je ne vais plus jamais prêter mon argent à un Camerounais !

Donc ce qui est certain hein, c’est que je ne suis pas un Camerounais riche ! Je ne fais même pas encore partie de la middle class. Et donc quand je vois comment je vide mes poches trouées pour quelqu’un et que le bon monsieur ne fait même pas semblant de vouloir commencer à me rembourser un jour, cela me décourage terriblement.

Et c’est pour ça que j’ai décidé que je ne vais plus jamais prêter mon argent à un individu ici au Cameroun !

Je ne vais plus jamais prêter mon argent à quelqu’un ! Mieux on raconte que je suis devenu chiche. Ou bien que je suis pauvre. Ou bien que je suis trop bizarre. Ou bien que je ferais déjà partie de certaines sectes religieuses.

Je ne vais plus jamais prêter mon argent aux gens ! Car quand ils viennent pour demander ils sont très-très gentils et courtois, mais quand toi tu réclames ton argent ils vont t’insulter avec tous les noms d’oiseaux.

Je ne vais plus jamais vouloir jouer les bons samaritains ou bien les sauveurs, et d’ailleurs je vais commencer à rétorquer comme les gens me répondaient auparavant : « J’ai bien envie de t’aider mais je n’ai pas d’argent ! »

Parce que ce qui tue réellement les Camerounais et qu’ils ne veulent pas comprendre, c’est que l’homme (ou bien la femme) c’est d’abord sa parole ! C’est que si je te donne dix mille francs et que tu refuses de me les rembourser à notre échéance convenue, est-ce que tu crois vraiment que j’aurai encore la motivation pour te prêter cent mille francs CFA le jour où tu seras véritablement dans la nécessité ? Hein, mon ami ?

Parce que ce qui tue réellement les Camerounaises et qu’elles refusent systématiquement de comprendre, c’est que « La femme qui paye ses dettes s’enrichira ». Mais au lieu de ça vous me tournez comme le couscous tous les matins et tous les soirs, jusqu’à j’ai même finalement décidé que je ne vais plus jamais prêter mon argent à une Camerounaise qui habite ici au Cameroun…

18déc.
Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER
Vidéo