Camer.be
CAMEROUN :: Cinq candidats accusent les médias publics de favoriser Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: MéDIA
  • Source : RFI
  • jeudi 20 septembre 2018 09:18:00
  • 9368

CAMEROUN :: Cinq candidats accusent les médias publics de favoriser Paul Biya :: CAMEROON

La campagne officielle pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain démarre ce samedi au Cameroun. Et déjà cinq candidats d'opposition dénoncent dans un communiqué conjoint un « traitement biaisé et volontairement déséquilibré (... ) des activités des personnalités en course pour la présidentielle » par la CRTV, la Radio Télévision du Cameroun.

C'est une note interne de la CRTV datée du 12 septembre 2018 qui a fait déborder le vase. Selon le texte que RFI a pu consulter, le directeur de l'audiovisuel public camerounais a affecté treize équipes de reportage pour suivre les neuf candidats à l'élection présidentielle.

Chacun des huit candidats d'opposition a droit à une équipe contre cinq pour le président sortant et sa formation de campagne.

« Habituellement ils biaisent le temps d’antenne de chaque candidat, mais cette fois ils ont exagéré, s'insurge Jean-Robert Wafo, porte-parole de Joshua Osih, le candidat du Social Democratic Front (SDF). Un seul candidat a cinq équipes : une équipe qui lui est dédiée, une équipe qui est dédiée à sa majorité présidentielle, une équipe qui est dédiée à son directeur de campagne, une équipe qui est dédiée au président du Sénat qui lui est acquis et au candidat de l’Assemblée nationale qui lui est acquis. On n’a jamais vu ça au Cameroun ! »

Pour les cinq candidats d'opposition signataires du communiqué conjoint de protestation, cette partialité est « outrancière ».

« Nous demandons à la CRTV de redresser l’équilibre au niveau du traitement de l’information, que tout le monde soit logé à la même enseigne, qu’il soit affecté au candidat du RDPC une équipe de reportage avec le même nombre de reporters que pour tous les autres candidats, explique Paul Mahel, porte-parole d'Akere Muna, candidat du Mouvement Now !. Nous demandons que le temps d’antenne sur la télévision à capitaux publics soit le même pour tout le monde, que les tranches d’antenne qui sont consacrées aux candidats le soient pour tous les candidats au même niveau, faute de quoi nous allons non seulement boycotter la CRTV, mais nous allons également récuser les équipes de campagne qu’ils mettront à notre disposition. »

Selon une étude d’audience Médiamétrie, la CRTV et la chaîne privée Canal 2 sont les deux chaînes les plus regardées du Cameroun.

Joint par RFI, le directeur de la CRTV, Charles Ndongo, n'a pas donné suite à nos appels.

20sept.
Lire aussi dans la rubrique MéDIA
Vidéo