Camer.be
France- Cameroun- Diaspora: LE CONSEIL DES CAMEROUNAIS DE LA DIASPORA (CCD) ENTEND PRENDRE SES RESPONSABILITéS FACE AU PéRIL AUQUEL LE CAMEROUN EST CONFRONTé
FRANCE :: POLITIQUE
  • Correspondance : CCD
  • mercredi 25 juillet 2018 14:19:47
  • 4302

France- Cameroun- Diaspora: LE CONSEIL DES CAMEROUNAIS DE LA DIASPORA (CCD) ENTEND PRENDRE SES RESPONSABILITéS FACE AU PéRIL AUQUEL LE CAMEROUN EST CONFRONTé

M. BIYA nous ne vous laisserons pas briser notre cher pays le Cameroun ! Nos 25 millions de compatriotes peuvent s’ils la désirent consciemment ou inconsciemment vous regarder faire, mais nous, le CCD (Conseil des Camerounais), ne vous laisserons en aucun cas entériner la partition du Cameroun comme vous voulez le faire.

Gouverner c’est prévoir, nous dit-on si souvent. Mais tout observateur averti est tenté de se poser la question de savoir que prévoit la gouvernance au Cameroun, si ce n’est la partition et donc l’hécatombe, car M. BIYA vous le savez mieux que personne qu’organiser les élections sans un Dialogue au préalable, c’est démontrer à suffisance aux populations du NO et SO que leurs souffrances quotidiennes, leur détresse voire leur calvaire ne vous interpellent absolument pas, vous le supposé garant des institutions, de la stabilité, de la paix des cœurs et des esprits.

Oui M. BIYA, vous venez de signifier solennellement aux populations anglophones, adeptes de la décentralisation ou du fédéralisme ou encore de la sécession, que ce qui compte le plus pour vous c’est de vous maintenir contre vents et marrées à la tête de l’Etat avant probablement d’appeler à un hypothétique Dialogue auquel les populations patriotes Anglophones n’accepteront jamais d’y prendre part.

De par votre cécité morale et politique, vous voulez nous précipiter dans une impasse sociopolitique quasi insurmontable.

Il appartient désormais aux patriotes camerounais d’effectuer ce choix qui se veut cornélien:

Soit on est contre M. BIYA et avec le peuple camerounais du NW au SE et SW au NE,

Ou alors on est avec M. BIYA et contre le peuple camerounais.

Le choix est désormais clair et ne devrait souffrir d’aucune tergiversation ou ambiguïté.

Pour cette raison unique et essentielle voire même existentielle, le CCD (Conseil des Camerounais de la Diaspora) convoque une AGE le SAMEDI 28 JUILLET 2018 au cours de laquelle il sera question de :

L’évaluation de la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire

Le DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF ou le choix de la guerre

Les élections du 07 octobre ou la partition de fait du Cameroun

Les préparatifs de la CAN 2019 ou l’ultime provocation.

Le Président

«Général» Robert WANTO

25juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo