Camer.be
CAMEROUN :: Maurice Kamto souhaite que l'honneur de l'armée soit lavé :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • CRTV : Dieudonné Zra
  • mardi 14 août 2018 10:35:40
  • 3742

CAMEROUN :: Maurice Kamto souhaite que l'honneur de l'armée soit lavé :: CAMEROON

Ce candidat à la Présidentielle 2018, donnait une conférence de presse ce lundi 13 août 2018 à Yaoundé. Maurice Kamto s’exprime sur la vidéo d’exécution de deux femmes et leurs enfants au cœur d’un buzz sur Internet.

Maurice Kamto s’affiche davantage comme un patriote lorsqu’il s’adresse à la à la presse ce lundi au siège de son parti MRC au quartier Odza, à Yaoundé. Réagissant à l’affaire de cette vidéo d’exécution sommaire, il dit ” Je ne veux pas que notre armée soit trainée dans la boue”. Au regard d’extrêmes sacrifices consentis face au terrorisme, « c’est une armée que je respecte, une armée professionnelle » poursuit-il. Le candidat du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun fustige le qualificatif « Fake » associé à la vidéo d’exécution sommaire. A ceux qui y voyaient la main du MRC, Maurice Kamto répond : « le mensonge a de courtes jambes ». Car, « sous la forte pression de réseaux sociaux et des ONG », la vérité s’impose lance-t-il.

Position du MRC

Au-delà de la mise en examen de sept militaires, le MRC demande au gouvernement « de ne pas s’arrêter à cette vérité qu’il a été contraint de concéder. Mais d’ouvrir rapidement une enquête sur d’autres cas d’exactions de forces de défense et de sécurité (…) ». En effet, Maurice Kamto parle d’autres vidéos qui circulent encore sur les réseaux sociaux. Des vidéos « montrant des soldats qui exécutent des civils non armés dans un village probablement à Chigachia dans l’Extrême-Nord » précise-t-il.

Presse

Une fois encore, « les scènes de crime plongent dans l’effroi » regrette le candidat du MRC qui appelle à une clarification. D’où son interrogation : « Pourquoi les hauts responsables de l’armée couvrent-ils des pratiques aussi barbares ? Pour lui, on doit tirer toutes les conséquences politiques et militaires de cette affaire. « Laver l’honneur de notre armée face à ces actes inqualifiables, passe donc par la clarification des responsabilités politiques, militaires (…) » a-t-il déclaré. À la recherche d’explication, “le MRC en appelle à la mise en place d’une commission d’enquête indépendante” a conclu Maurice Kamto.

Rappels des faits

Aux mois de juin et juillet derniers, des images insoutenables ont circulé sur la toile. Il s’agissait d’une exécution sommaire deux femmes et leurs enfants dont un nourrisson. Certains éléments de l’armée camerounaise étaient alors soupçonnés d’être présumés assassins. En effet, le gouvernement camerounais n’avait pas validé cette thèse qui pointe du doigt les forces de défense. Pour y voir clair, le président de la République a instruit une enquête qui vient de livrer sa conclusion. Ainsi, sept éléments des forces armées de différents grades sont aux mains de la justice pour cette enquête.

 

14août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo