Transfert d'argent plus cher: l'indignation
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Transfert d'argent plus cher: l'indignation :: CAMEROON

Les usagers vent debout contre l'augmentation des frais de retrait et d’envoi à travers une taxe de 0,2 %, effective depuis le 1er janvier.

Toute énervée, Adeline devant un kiosque est venue retirer la somme de 100.000 FCFA, elle est surprise du montant demandé pour le retrait. « C’est 2. 000 Fcfa les frais », lui indique la dame derrière son kiosque. « C’est trop ça. C’est impossible de payer cette somme. C’est énorme ça ? Depuis quand le retrait de 100.000 FCFA c’est 2.000 FCFA », s’exclame-t-elle.

L’air abattu, Adeline est tout de même obligée d’effectuer cette transaction. Tout près d’elle, Alice Ngono fait face à la même situation. Elle est venue retirer la somme de 70.000 FCFA. Pour une transaction d’un tel montant, Alice doit débourser la somme de 1600 FCFA représentant les frais de retrait. Malgré l’embarras et devant la réalité des faits, Alice est contrainte de retirer 68.000 FCFA faute de frais suffisants. « Vous pensez que nous avons trop d’argent. Tout a augmenté sur le marché. C’était d’abord les denrées alimentaires, nous voici au paiement des taxes pour des transactions d’argent. Comment va-t-on réellement vivre ? C’est insensé. Cela doit être revu », se lamente –t-elle en essayant de négocier avec la dame du kiosque.

L’indignation des uns et des autres est visible sur leurs visages. « Je suis choquée. Je ne travaille pas et pourquoi payer des taxes qui nous appauvrissent au lieu de nous enrichir », se désole un usager. « J’ai reçu le message vendredi aux alentours de 19h. Selon mon entendement, les frais de retrait et d’envoi ne seront plus les mêmes. Nous devons désormais payer une taxe à l’Etat. Nous ne sommes pas d’accord avec cette nouvelle loi », confie Guy Onguené, un usager. « Orange et Mtn Money nous aident beaucoup et sont des sources de transactions très rapides. Pourquoi venir compliquer les choses », poursuit-il. Pour Zéphirin, c’est une situation déplorable.

« C’est vraiment regrettable. Au moment où dans les pays voisins comme le Sénégal, la Cote d’Ivoire, des opérateurs économiques arrivent à baisser les transactions mobiles voire les rendent gratuites, l’Etat Camerounais continue de participer à leur augmentation chez-nous. C’est un vrai coup dur pour les ménages camerounais. Et aussi pour la concurrence car cette mesure limite l’entrée de nouveaux opérateurs étrangers et notamment l’innovation dans ce secteur ».

Express Union : la résurrection?

Face à cette situation, certains consommateurs s’indignent de la situation et se proposent de faire chemin retour à d’autres opérateurs économiques tels que Express Union, Emy money et biens d’autres. Malgré les nombreux problèmes que rencontre Express Union, certains consommateurs préfèrent y faire recours.

« Je pense que je vais retourner à express Union. Nous ne pouvons pas enrichir l’Etat toute notre vie. Nous devons penser à faire nos propres bénéfices », explique Marlyse Mfegue. « Au début les gens risquent se retourner vers les opérateurs de transfert qui existent encore comme express Union, seulement ce mouvement va se dissiper car les usagers de téléphonie mobile sont déjà habitués aux opérations par téléphone », dit Martial Etame.

« L’Etat sait très bien qu’au début les gens vont crier, se plaindre et s’indigner mais ensuite, ils vont se plier à cette décision et continuer avec Momo, Orange Money etc. », ajoute-t-il. Pour Mireille Wandji, détentrice d’une boutique de vêtements au marché Central de Yaoundé, finit les transactions par Orange ou Mtn mobile money. « Dorénavant, toutes mes transactions vont se faire soit à Express Union pour des sommes de moins de 500 000 FCFA, soit par virements bancaires pour des montants au-delà de 500.000 FCFA. La taxe nous revient très chère », murmure la dame.

Pour les détenteurs de points de transaction, l’heure est à la mise en application des textes. « Que pouvons-nous faire face à une décision qui vient du gouvernement. Nous ne pouvons qu’appliquer cela malgré les déboires des usagers », confie Trésor. Dans la journée du vendredi 31 décembre 2021, les opérateurs mobiles Orange et Mtn ont annoncé la nouvelle à leurs abonnés à travers des messages. Derrière les afficheurs des différents téléphones mobiles, l’on peut le lire « Cher client en application en la loi des finances au 1er janvier 2022, une taxe de 0,2% est appliquée aux montants d’envoi et de retrait d’argent ». Une loi qui est effective et applicable depuis le 1er janvier.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo