Après 39 ans de Renouveau, la Lékié appelle à la candidature de Paul Biya.
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Après 39 ans de Renouveau, la Lékié appelle à la candidature de Paul Biya. :: CAMEROON

Après quatre décennies de règne, le renouveau est-il usé ? Le bilan est mitigé. La presse y est revenue, avec, surtout, l’appel de la Lekié.

Cameroun Actu révèle que « Les militants du RDPC de la région centrale de la Lékié, département de la région du Centre du Cameroun, souhaitent que Paul Biya reste président de la République au terme de son mandat actuel. Ils l’ont émis ce vœu lors des réunions départementales du RDPC organisées pour l’installation officielle des bureaux des sections RDPC/OFRDPC OJRDPC le 31 octobre 2021 à Monatélé »

Au sujet de cet appel, Engelbert Bengono, Député RDPC de la Mefou et Akono, se réjouit d’une telle initiative. « Cet appel m’inspire une lecture politique de très grande portée pédagogique. Cet appel nous vient de la délégation départementale permanente du Comité Central de la circonscription politique de la Lekié, au terme d’une réunion dont l’objet initial n’était pas la recherche d’un candidat à l’élection présidentielle de 2025. Mais, qui peut avoir omis que la réunion se tenait pour mettre en œuvre l’installation des bureaux, récemment élus, des organes de base d’une part, et pour asseoir une organisation la plus efficace possible de la célébration du 06 novembre prochain d’autre part ? Le 06 étant la date historique de la prestation de serment de son Excellence Paul Biya comme Président de la République du Cameroun, c’était en 1982. Au moment où cette réunion se tenait donc, tout cela était présent dans les esprits de tous militants ».

Le sujet fait la résistance « L’appel de la Lékié alimente la célébration ». Pour Essingan, Lancée à six jours du 06 novembre 2021, cette initiative qui a meublé

L’actualité et les débats toute cette semaine, obtient de nombreux soutiens parmi les cadres et militants du RDPC. Et devrait être soutenue par les différentes sections du parti à travers le pays au cours des festivités de demain.

Info Matin revient pour paraphraser Ahmadou Ahidjo « Paul Biya mérite la confiance de tous ». Dans son discours de démission, le 4 novembre 1982, le premier président du Cameroun soulignait, déjà les qualités d’homme d’État de son successeur. En effet, pour parachever son unité nationale, le pays avait besoin d’un dirigeant « politiquement vierge » qui « n’est l’homme d’aucune région ». 39 ans après, le chantre du Renouveau demeure toujours l’homme de la situation.

Pascal Messanga Nyamding, l’un des précurseurs du Biyaisme n’est pas en reste. Pour lui, « Paul Biya reste et demeure l’homme de la situation ». Le Politologue et membre du Comité central du RDPC, décrypte ‘’ l’Appel de la Lékié ‘’ suggérant au président national du RDPC, chef de l’État, de présenter sa candidature à la présidentielle de 2025. Dans l’entretien accordé à Essingan le Biyaïste s’exprime également sur les événements récents au Cameroun et sur son avenir.

Il s’agit plutôt pour Paul Biya de « L’ultime virage » Le quotidien Mutations pense que Le chef de l’Etat amorce sa 40e année de pouvoir et dernier tournant de son septennat le plus décisif. Esquisse de bilan à mi-mandat. 6 nov. 1982- 6 nov. 2021. Le Cryon Info s’intéresse aux « Enjeux et nouvelles politiques de Paul Biya ». Bien qu’incompris par ses créatures depuis 39 ans, le chef de l’État Paul Biya a toujours eu pour cheval de bataille la rigueur et la moralisation.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo