Mbombo Njoya, Ketcha Courtès : Paul Biya perd et gagne.
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Mbombo Njoya, Ketcha Courtès : Paul Biya perd et gagne. :: CAMEROON

L’ouest politique pleure le roi des Bamoun. Ibrahim Mbombo Njoya, était sénateur, membre du bureau politique et principal interlocuteur du RDPC, parti au pouvoir. L’ouest politique jubile la réélection de Célestine Ketcha Courtès à la section du Nde-Nord. Au cours du grand dialogue National initié par Paul Biya, président de la République dont le but était de trouver la solution à la crise anglophone qui continue de faire des victimes, Ibrahim Mbombo Njoya avait marqué les esprits par son intervention. « Ce qui crée l’incompréhension dans nos partis politiques, c’est qu’ils confondent la durée d’un parti politique au pouvoir à celle de la personne qui gouverne. 

Je continue à penser et le répète que le problème qui se pose au Cameroun est celui de l’alternance et le seul remède qui pourrait guérir le mal est : la révision de le constitution, la réduction du mandat présidentiel à 2X5 ans non renouvelables, l’élection à deux tours, la révision du code électoral, la décentralisation dont il faut accélérer la mise en place dans les six mois qui suivent le dialogue ».Un testament d’outre tombe qui a rendu  « Le roi immortel ». Pour le quotidien Mutations, Décédé hier à 84 ans, le sultan des Bamoun restera présent dans le débat public grâce à son franc-parler et ses prises de  position avant-gardistes.  

Forum Libre renchérit que « Le King Républicain rejoint ses ancêtres ». La Première notable intronisation du sultanat des Bamouns annonce le départ du 19ème Roi de la dynastie Nchare Yen. Les peuples Banka, Bangangté, Banfeko, Bangam, Fokam ... le Cameroun en larmes.  
 
À Bangangté, l’opération de renouvellement des s’est déroulée sous fond de tension. Après le vandalisme de la permanence du parti avec agression et braquage des militants et des membres de la commission le Samedi 25 Septembre 2021, le gouverneur de la région de l'Ouest, Awa Fonka Augustine,  s'est personnellement rendu à Bangangté.  

Il  Y a  présidé le dimanche 26 septembre 2021, de 14h à 19h, une  concertation avec le président de la commission départementale de supervision des élections dans le Ndé, le Pr Maurice Tchuenté, le président de la commission électorale de la section Mbeumi Nyacknga, en présence du  préfet du département du Ndé, Ernest Ewango Boudou, et des deux principaux candidats en compétition, notamment  Célestine Ketcha Courtès, et Éric Aimé Niat.  
 
Le lendemain, La quasi-totalité des militants et militantes de la section Ndé-Nord, du RDPC, à l'Ojrdpc, en passant par l'Ofrdpc, ont pris part à l'élection de organisée par le comité central du parti. Eric Niat a été désavoué dans sa sous-section et dans la base politique que présente sa liste. Les résultats rendus publics portent en triomphe la liste de Célestine Ketcha Courtès pour la Section RDPC, celle de Évelyne Nana à l'Ofrdpc, et Yopa à l'Ojrdpc. 

Pour le journal La Météo « Ketcha Courtés marche sur Niat » le verdict ce 27 septembre est sans appel, la ministre de l’habitat et du développement urbain a fait mordre la poussière hier à Bangangté au fils du président du Sénat à plus de 80% des voix. 

Finalement et pour Cameroon Tribune l’Élection au RDPC c’est « Du sang chaud, du sang neuf ». L’opération de renouvellement des organes de base qui s’achève a connu un engouement certain, avec parfois des débordements regrettables. Mais au final, elle a mis en lumière une démocratie interne pleine de vitalité, qui vient d’aboutir à un rajeunissement du personnel politique, crucial pour les échéances futures.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo