RECRUTEMENTS À LA CRTV : Témoignages de l’intérieur
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: RECRUTEMENTS À LA CRTV : Témoignages de l’intérieur :: CAMEROON

Des avis en disent long sur le profil des personnels de l’Office.

La sortie de François-Marc Modzom sur «Travelling» (émission diffusée le 30 août dernier sur Vox Africa) n'aura pas fait illusion. Au sujet de la boîte qui l’emploie, le directeur central radio de la Cameroon radio television (CRTV) dit que «c’est une maison qui manque de discipline parfois; qui a peut-être parfois la faiblesse de faire du social dans les recrutements. Et donc, dans la qualité de l’antenne. Puisque, parfois lorsqu’on écoute certains collègues à l’antenne, on se demande ce qu’ils font là». Des propos sans filet, bruts, tels qu’ils ont été enregistrés par son interviewer. Si rien n’offre un aperçu détaillé des conditions de recrutements à la tour de Mballa II, le journaliste principal éclaire et décrypte un phénomène en quelques mots.

Arbitraire

«En fait, ce qui porte le constat du directeur et justifie son cri d'alarme n'est qu'un secret de Polichinelle. Par la qualité de certaines de ses ressources humaines, la CRTV montre que, parfois, elle ne s’appuie pas sur un système de recrutements qui corresponde à l'image qu'elle se fait d’elle-même et aux proclamations professionnelles qui ornent ses façades», commente sous cape un cadre de la rédaction centrale radio.

Sur la foi d’autres avis, cela a été possible parce que certains appels à candidature ont souvent largement réussi à se soustraire aux regards du Conseil d’administration. Sur le coup, un journaliste de la maison parle de «sélectivité arbitraire». Pour notre interlocuteur, cette réalité conduit à laisser au bord du chemin et aux portes de l’Office d’excellents animateurs et journalistes qui, sans perspective de recrutement, n’ont plus que le choix entre l’exil et le renoncement. «Concrètement, quand un comité de sélection a été mis en place (ce qui n’est pas toujours le cas), le tri est fait entre les dossiers des candidats avant de faire passer à une poignée de privilégiés une audition», assure une voix à Mballa II. Selon des indiscrétions, les postes disponibles dans certaines catégories sont la chasse gardée de quelques directeurs. «Ils y placent sans véritable test, leurs frères, sœurs, copains et copines à des emplois de chauffeurs, de régisseurs d’antenne et d’animateurs », apprend-on.

Opération

À la direction générale, cela vivotait essentiellement surtout sous forme de croyance répandue de manière diffuse dans tout le réseau CRTV. Formellement, on ne fait pas allusion à ces externalités négatives décrites par certains personnels de premier plan. Ce n'est sans doute pas un hasard si une opération de recensement physique du personnel, d’audit de contrat des employés, de mise à jour de sa base de données informatisée et de vérification des diplômes des employés a été annoncée en début mai 2021. Selon des informations recueillies en interne ce 10 septembre 2021, ladite opération prévue pour durer trois mois s’étalera sur tout le réseau CRTV. Il s’agit de recensement, de comptage physique, de la réalisation des tests de compétences et d’aptitude des personnels clés et de l’élaboration d’un plan d’affectation et de redéploiement de la ressource humaine.

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo