RDPC Mefou et Akono : Des prisonniers imposent leurs candidats depuis la prison de Kondengui
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: RDPC Mefou et Akono : Des prisonniers imposent leurs candidats depuis la prison de Kondengui :: CAMEROON

Depuis leur cellule de la prison centrale de Kondengui, plusieurs détenus manœuvrent pour imposer leurs candidats au renouvellement des organes de base du Rdpc.

Ils sont privés de liberté mais ont encore une grande marge de manœuvre au sein de leur département d’origine, pour ce qui est du contrôle du parti. Depuis le lancement des opérations de renouvellement des organes de base, certains prisonniers de l’opération épervier, notamment de la Mefou et Akono font montre d’une impensable démonstration de force. Les premiers indices sur le terrain présagent d’ailleurs que ces prisonniers pourront damer le pion à leurs rivaux qui sont pourtant en liberté et en fonction.

En ligne de mire, Basile Atangana Kouna. Malgré le fait qu’il se retrouve en prison, il réussit à contrôler 3 mairies sur les 4 que compte son département d’origine. Et pour les renouvellements des organes de base, il est en train de manœuvrer pour imposer ses candidats dans les 4 sections que compte la zone. Selon des indiscrétions, les élections de ses candidats aux sections Rdpc de Ngoumou, de Bikok et de Bankomo seraient déjà actées. « On attend plus que le jour des élections pour confirmer que de Don Basilo contrôle encore politiquement le département », commente Amye Etoundi, militant dans une sous-section de Ngoumou.

A couteaux tirés avec son ancien secrétaire particulier Jacques Atangana (candidat à la section Rdpc de Ngoumou) qu’il accuse de l’avoir trahi, Basile Atangana Kouna aurait réussi à fabriquer un candidat inconnu sur le terrain politique, pour ravir la vedette à cet ancien proche collaborateur devenu indésirable. Et la mayonnaise serait en train de prendre. Même scenario à Bankomo. Malgré la supposée coalition entre le député Essomba Bengono et l’ambassadeur Magnus Ekoumou derrière un candidat, le candidat rival qui bénéficierait des soutiens de Basile Atangana serait en passe de prendre la section.

Dans l’arrondissement d’Akono, son codétenu Jean William Sollo serait lui aussi en train de mettre Gaston Eloundou dos au mur. Selon des indiscrétions son candidat à la section Rdpc aurait reçu, par l’entremise de son mentor, la bénédiction des 4 chefs de groupements, ainsi que celle de plusieurs présidents de sous-sections. « Tandis que l’autre candidat soutenu par Gaston Eloundou Essomba pourrait même retirer sa candidature à la dernière minutes, au regard des défections qu’il enregistre depuis le lancement de l’opération de renouvellement des organes de base », apprend-on. En plus de son candidat à la section, Jean William Sollo serait aussi en train de positionner son protégé à la sous-section Rdpc Akono I, l’une des sous-sections les plus importantes de l’arrondissement.

Mais l’autre prisonniers de l’opération épervier Dieudonné Oyono, lui aussi originaire d’Akono aurait décidé de ne plus s’occuper de la politique depuis qu’il est locataire de la prison centrale de Kondengui. « Mon problème c’est de sortir de cette prison. Je m’investis plus pour ma défense. Les affaires de politiques, je n’ai d’ailleurs jamais vraiment milité, ce n’est pas en prison que ca va tellement m’intéresser », aurait-il confié à un de ses proches.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo