Que se passe-t-il à la Task force Covid-19 ? La presse dans tous ses états.
CAMEROUN :: MéDIA

CAMEROUN :: Que se passe-t-il à la Task force Covid-19 ? La presse dans tous ses états. :: CAMEROON

La mise sur pied d’une Task force pour la gestion des fonds covid-19 fait des émules. On parle déjà d’une importante somme de 7 milliards à gérer. Du coup, la presse prend fait et cause, dans le traitement de cette information qui va dans tous les sens.

De quoi s’agit-il ?

À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, les journaux montrent à la face du monde le traitement de l’information « made in Cameroon » le quotidien Le Jour revient sur l’environnement dans lequel exercent les journalistes pour s’offusquer : « ‘’Patriotisme ‘’ : comment on veut manipuler la presse ». Les organes de presse qui font leur travail sont taxés d’antipatriotes. Finalement, le rendu se fait au gré des affinités avec le pouvoir et ses affidés au grand dam de la déontologie et l’éthique journalistique.

L’illustration est donnée dans la gestion des Fonds Covid par la Task Force créée par le président de la République. Déjà, le journal l’Indépendant titre « Vampirisme à ciel ouvert ». Des marchés liés aux fonds Covid n’en finissent pas de nourrir la chronique à scandale. Des lanceurs d’alerte croient savoir qu’au mépris du respect des procédures et de la réglementation en matière de passation des marchés publics, les fossoyeurs des chantiers de la Can 2019 ont octroyé des marchés à des sociétés fantoches d’une valeur d’un peu plus de 7 milliards Fcfa. Le journal L’indépendant a enquêté dans les égouts nauséeux de la Task-force II.  

A l’instar de journal le Quotidien, c’est plutôt une levée de boucliers que suscite cette information. Dans un dossier de deux page le journal décrie les « Manœuvres ubuesques pour faire échouer la Task force Covid-19 ». Dans l’optique d’ébranler, déstabiliser et jeter du discrédit sur la Task Force Covid-19 mise sur pied par le Chef de l’État, Paul Biya a et logée à la Présidence de la République sous la coupole du Ministre d’État, Sgpr, Ferdinand Ngoh Ngoh à l’effet de gérer la pandémie du Covid-19, certains détracteurs du régime de Yaoundé qui peignent tout en noir ont déjà mobilisés argent et médias pour une fois de plus jeter de l’opprobre sur non seulement sur une action salvatrice du Chef de l’État...

Le Pelican, un autre tabloïd acquis de Yaoundé focalise sur la personne du Secrétaire général à la présidence pour s’insurger «Ngoh Ngoh menacé par les langues d’aspic». Ces medias dont chaque sortie entretient le fantasme de voir le Renouveau échouer dans toutes ses entreprises, quitte à ce que la Nation toute entière vive dans la paupérisation, ne voient que complots, luttes pouvoiristes et stratagèmes de tous ordres derrière chaque Grand Projet visant, soit le bien-être des populations, soit la restauration de l’image de marque de notre pays...

Paradoxalement, la journée mondiale de la liberté de la presse ce 3 Mai 2021 occupe la portion congrue de l’actualité. Le quotidien Econews y revient en faisant l’état des lieux « Du sursis au suicide ». Une présentation de la situation mortifère de la presse camerounaise. Depuis la libération de l’audiovisuel en 1990, elle a entamé, son déclin professionnel, économique et structurel. Réduction drastique des tirages pour la presse écrite, dans l’audiovisuel les émissions de débats meublent les programmes de tous les médias, au digital le plagiat est la chose la mieux partagée, des personnels sans salaire...

Toutes choses qui ont conduits les patrons de presse vers le ministre de la communication. La voix du centre indique que «Sadi joue la carte du dialogue avec le Repac». La situation économique délétère de la presse camerounaise a poussé le Réseau des Patrons de Presse du Cameroun (Repac) à sortir de sa réserve pour exiger un meilleur encadrement de son secteur par les pouvoirs publics...La semaine dernière, les membres du Repac et le ministre de la Communication se sont assis autour d’une table pour trouver les solutions concrètes aux différents problèmes qui minent le monde de la presse...

Lire aussi dans la rubrique MéDIA

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo