World news CAMEROUN :: Une motion de soutien à Paul Biya fâche et divise les Bamendjou... :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Une motion de soutien à Paul Biya fâche et divise les Bamendjou... :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Avec : Une enquête de Emma Dounguia, JOURNAL WEEK INFOS
  • jeudi 06 août 2020 08:32:00
  • 1902

World news CAMEROUN :: Une motion de soutien à Paul Biya fâche et divise les Bamendjou... :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le JOURNAL WEEK INFOS est en mesure de confirmer qu'aucune réunion du RDPC section des Hauts plateaux Nord ne s'est tenue à BAMENDJOU le 24 Juillet 2020.

Une minutieuse enquête faite par le JOURNAL WEEK INFOS révèle que c'est d'initiative personelle que le Président de la section RDPC Hauts Plateaux -Nord , Gabriel Chedjou a sorti cette motion de son chapeau magique.

Au cours de notre enquête à Bamendjou, personne n'a confirmé la tenue d'une réunion ce 24 Juillet, encore moins la présence des "Élites Bamendjou" à cette rencontre.
De nombreuses personnes signataires de la fameuse motion de soutien à Paul Biya soutiennent sous cap avoir été surpris de l'existence de ce document. " Nous sommes tenus par la discipline du parti. Voilà pourquoi il sera difficile pour nous de nous désolidariser ouvertement de ces agissements de Chedjou (président de la section). Personne ne comprend pourquoi il accepté jouer à ce jeu en se liant avec les ennemis de Bamendjou" Soutient notre source, militant du RDPC. Il poursuit " Ce n'est pas tant la motion de soutien qui fait problème, mais le timing. L'arrondissement de Bamendjou a toujours manifesté son soutien aux institutions de la République et en faveur de ceux qui les incarnent à savoir le président Biya. Le problème cette fois est que cette motion est initiée au moment où notre Fo'o, notre guide est brimé par un petit Préfet. Nous devons d'abord faire bloc derrière notre père avant d'entreprendre quoi que ce soit. A la réalité, cette motion de soutien avait des relents cachés". Plus grave, n'avez vous pas noté qu'entre la première liste publiée au lendemain de la prétendue rencontre et la liste publiée dans Cameroon tribune, il y'a une nette différence. Des noms ont été enlevés, et d'autre ajoutés. Cela dénote d'une légèreté grave, et même du désordre".

Ce point de vue est partagée par un autre cadre du parti des flammes. Ce dernier qui se dit convaincu d'une opération commanditée depuis Yaoundé va plus loin et révèle s'interroge " Qu'est ce qu'on veut réellement à Bamendjou. Nous n'avons rien. Bamendjou à des ressources humaines de qualité, un potentiel économique et agricol pour prétendre à certains nombre de positions. Malgré tout, nous sommes tranquilles et assumons notre alignement derrière les institutions républicaines. Que des personnes étrangères arrêtent de nous diviser, que certains politiciens véreux arrêtent de nous traîner en arrière pour des intérêts bassement alimentaires. Ça suffit..." Menace cette source.

Poursuivant son enquête, le JOURNAL WEEK INFOS apprend que le préfet des Hauts-Plateaux ( auteur de la fameuse correspondance de mise au point adressée au Fo'o) aurait été poussé à agir par un proche collaborateur du chef de l'Etat originaire de ce département. " Depuis plusieurs années, ce collaborateur de 'Paul Biya fait feu de tout bois pour présenter Bamendjou comme un arrondissement hostile au pouvoir. Son objectif est d'éliminer tout rival originaire de Bamendjou dans la perspective d'une entrée au gouvernement. A preuve, qu'est ce que Bamendjou a comme poste de responsabilité au sein du gouvernement ?" Croit savoir MP. Ainsi, c'est sous l'instigation de ce haut fonctionnaire que le Préfet Yampen Ousmanou (il est accusé de rouler plus pour les intérêts des Baham alors qu'il est le préfet de tous les Hauts plateaux) aurait grossi les faits à l'issue de la réception qu'à offert le Fo'o à certaines personnalités politiques et de la société civile au Cameroun. " Qu'est ce qui peut expliquer que plus d'une semaine après la tenue d'une rencontre, un Préfet écrive pour parler de menace à l'ordre public. La réalité est que ce collaborateur voulait du bruit autour de cette affaire pour s'adonner à sa tâche de " sabotage de Bamendjou" Ajoute cette source.

L'objectif a donc été atteint, et ceci avec l'aval du patron du RDPC dans les Hauts plateaux-Nord. Un véritable cavillar servi aux ennemis de Bamendjou en cette veille d'une remaniement ministériel attendu.

A Bamendjou, les personnes rencontrées reconnaissent de façon unanime que cette affaire de motion de soutien au moment où le Fo'o est attaqué était une très mauvaise idée. D'ailleurs plusieurs élites interrogées jurent la main sur le cœur ne jamais accepter une action qui peut aller dans le sens de menacer l'autorité de sa Majesté le Fo'o. Mais le mal a été fait, le village plus que divisé.

C'est un arrondissement aujourd'hui divisé qui est l'objet de moult commentaires sur les réseaux sociaux. "Les enemis ont réussi leur coup: semer la discorde entre les fils de notre arrondissement. Pis encore, ils ont réussi à faire croire que les fils et filles ramaient à contre courant des précieux et sages conseils du Fo'o". Reconnait un journaliste de la place à Bafoussam. A preuve, on a vu des un mouvements des jeunes se désolidariser de la fameuse motion de soutien, on a vu des Bamendjou de la diaspora prendre position derrière le Fo'o, et tout récemment un autre mouvement de notables qui demandent au préfet des Hauts plateaux de présenter leurs excuses au Fo'o. Affaire à suivre

06août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo