BELGIQUE :: Les historiens belges appellent à un changement dans l'enseignement du colonialisme au Congo :: BELGIUM
BELGIQUE :: Les historiens belges appellent à un changement dans l'enseignement du colonialisme au Congo :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: SOCIETE
  • AFP : Avec
  • vendredi 03 juillet 2020 09:21:00
  • 908

BELGIQUE :: Les historiens belges appellent à un changement dans l'enseignement du colonialisme au Congo :: BELGIUM

Alors que le débat sur le passé colonial de la Belgique refait surface, certains historiens souhaitent revoir la manière dont cette période de l’histoire belge est enseignée à l‘école afin de mieux refléter la réalité de la colonisation.

“On part du point de vue que l’histoire de la colonisation belge, c’est l’histoire d’une migration. Et c’est un concept dans les écoles secondaires en Belgique francophone. On insiste vraiment pour transmettre des concepts, la reconnaissance de concepts à travers l’histoire pour les étudiants. Et effectivement, selon nous, l’immigration n’est pas du tout le concept qui peut opérer pour étudier la colonisation puisqu’il existe ce concept de colonisation, c’est plutôt une conquête qui vise à instaurer un système de domination et de ségrégation”, explique Romain Landmeters, historien et chercheur à l’Université Saint-Louis, à Bruxelles.

“Le programme que nous évoquions de 2015 a un côté encore nostalgique, et surtout, un point qu’on a souligné aussi, c’est que les colonisés n‘étaient pas présentés comme des sujets, mais souvent comme présentés comme des objets, et c’est ça aussi qu’on voudrait renverser”, ajoute-t-il.

Les historiens et les autres chercheurs en Science humaines font un lien évident entre le processus de déshumanisation coloniale et les discriminations qui sont présentes dans la société belge à l'heure actuelle.

Un avis que partage Félix Tshisekedi. Dans son allocution prononcée la veille du 60e anniversaire de l’indépendance, le président Tshisekedi a appelé la Belgique et le Congo à réécrire l’histoire de la colonisation “afin qu’elle soit racontée à nos enfants en RDC ainsi qu’en Belgique sur la base d’un travail scientifique réalisé par les historiens des deux pays”.

“Les routes, les hôpitaux, les écoles… On sait que tout ce qui a été mis en place par la Belgique à cet égard visait essentiellement la mise en place d’un système qui puisse favoriser l’extraction, c’est-à-dire de former des auxiliaires dociles et capables d‘être dans des conditions un peu meilleures pour continuer à extraire, à travailler et à produire pour les colons belges”, continue d’expliquer Romain.

Si l’ex-Congo Belge a effectivement obtenu son indépendance le 30 juin 1960, les stigmates de la colonisation se font ressentir des décennies plus tard.

“Les historiens et les autres chercheurs en Science humaines font un lien évident entre le processus de déshumanisation coloniale et les discriminations qui sont présentes dans la société belge à l’heure actuelle”, affirme l’historien.

Dans une lettre au président Tshisekedi, le roi des Belges a présenté mardi ses plus profonds regrets pour les blessures infligées au peuple congolais lors de la période coloniale.

Une première historique pour un héritier du trône du roi Léopold II, accusé d’avoir tué 10 millions de Congolais entre 1885 et 1908.

03juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo