Afrique du Sud : le Nigérian Buhari exige plus de sécurité pour les étrangers :: SOUTH AFRICA
Afrique du Sud : le Nigérian Buhari exige plus de sécurité pour les étrangers :: SOUTH AFRICA
 
AFRIQUE DU SUD :: SOCIETE
  • Avec : AFP
  • jeudi 03 octobre 2019 16:12:00
  • 1242

Afrique du Sud : le Nigérian Buhari exige plus de sécurité pour les étrangers :: SOUTH AFRICA

Le président nigérian Muhammadu Buhari a exigé jeudi le “renforcement et l’application” des mesures de sécurité nécessaires à la protection des étrangers en Afrique du Sud, un mois après la dernière vague de violences xénophobes.

Le mois dernier, des centaines de commerces et de biens appartenant à des étrangers ont été saccagés et incendiés, principalement à Johannesburg, la capitale économique sud-africaine.

Ces troubles ont causé la mort d’au moins 12 personnes et de vives tensions entre Pretoria et Abuja, les deux principales puissances du continent.

“Nous appelons au renforcement et à l’application de toutes les mesures nécessaires pour prévenir la répétition de ces actes qui menacent non seulement nos solides relations bilatérales mais aussi notre vision d’une Afrique forte et prospère”, a déclaré jeudi M. Buhari en visite d’Etat en Afrique du Sud.

“Nous condamnons également les quelques rares incidents qui ont visé les intérêts économiques sud-africains au Nigeria en représailles”, a-t-il ajouté devant la presse à l’ouverture de son entretien avec son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa.

Le chef de l’Etat sud-africain a de son côté une nouvelle fois exprimé “ses vifs regrets pour la violence qui a visé des étrangers dans certaines parties du pays”.

“Nous condamnons toutes les formes d’intolérance et n’hésiterons pas à agir contre toute forme de violences”, a insisté M. Ramaphosa.

Les deux dirigeants devaient tenir une conférence de presse à l’issue de leurs entretiens.

Première puissance industrielle du continent, l’Afrique du Sud accueille des millions de migrants. Elle est le théâtre régulier de violences xénophobes, nourries par le fort taux de chômage (29%), la pauvreté et des inégalités criantes

03oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo