CAMEROUN :: Affaire Nextell : L’Etat exige  des comptes à la société Bestcam de Danpoullo. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire Nextell : L’Etat exige  des comptes à la société Bestcam de Danpoullo. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Camer.be : Franck BAFELI
  • mardi 20 août 2019 00:41:00
  • 3034

CAMEROUN :: Affaire Nextell : L’Etat exige des comptes à la société Bestcam de Danpoullo. :: CAMEROON

L’affaire qui oppose les protagonistes de la Nextell, société de téléphonie mobile installée au Cameroun a connu une évolution. Une rencontre interministérielle a eu lieu autour du premier ministre Dion Ngute. En présence d’une délégation de Global Viettel de haut niveau.

Autour du premier ministre, on n’a pas fait dans la langue de bois en ce qu’on appelle désormais l’affaire Nexttel. En présence des deux parties, les représentants des ministères impliqués dans la téléphonie mobile se sont penchés sur une affaire qui plombe, depuis peu le décollage effectif de Nexttel. Une énième concertation qui s’est penchée sur l’aspect financier. La partie Vietnamienne se sent dupée et réclame d’être remise dans ses droits compte tenu de colossaux investissements consentis pour le démarrage de Nexttel.

Aussi, le groupe de travail a recommandé une expertise financière internationale pour procéder à une évaluation effective des investissements réalisés par les deux parties : Viettel Global JSC et Bestcam. Les deux parties ont convenu que les résultats seront acceptés de tous. Bien plus, et on se souvient que la gestion des fonds par la Société Bestcam, appartenant à Danpoullo, partenaire Camerounais était faite de façon peu ordinaire.  La somme querellée est évaluée à de 26 milliards CFA. Un audit a été recommandé par un cabinet comptable agrée pour déterminer le montant exact, les transactions et l’usage fait e cet argent décaissé.

Bien plus, et dans le souci de transparence dans la gestion quotidienne, tous les fonds versés par le Directeur « illégal et illégitime » de Bestcam, nommé par la partie Camerounaise soient reversés à la société Viettel Cameroun SA après audition de ces comptes par un cabinet d’expertise comptable. En conséquence, « tous les actes relevant de la Direction générale posés par le conseil d’administration sont de nul effet » pour se faire et dorénavant, une ligne de démarcation devrait être définie entre les deux instances. Matérialisée par des réunions statutaires diligentées par le Pca et le Directeur géneral de Viettel Cameroun conformément à la règlementation de L’OHADA. Cela implique et pour éviter la confusion que le Directeur General de Viettel sera désormais  désigné par l’action majoritaire de Viettel et approuvé par le conseil d’administration.

La réunion interministérielle s’est aussi penchée sur l’aspect ressources humaines. Les personnels de nationalité Vietnamienne devant occuper des fonctions statutairement dévolues à cet actionnaire par les statuts et arbitrairement exclus doivent réintégrer leurs fonctions. Et, ceux dont les contrats doivent être renouvelés soient remis dans leurs droits. En reprenant les bénéfices et avantages initialement acquis. Avec possibilité de recruter des personnels d’origine étrangère dans la mesure des postes disponibles.

20août
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

canal de vie

Vidéo