CAMEROUN :: Sud-Ouest : La population défie les sécessionnistes :: CAMEROON
CAMEROUN :: Sud-Ouest : La population défie les sécessionnistes :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Blaise Djouokep
  • samedi 25 mai 2019 12:12:00
  • 10437

CAMEROUN :: Sud-Ouest : La population défie les sécessionnistes :: CAMEROON

Le mot d’ordre de ville morte lancé par les séparatistes n’a pas été respecté par les populations dans diverses villes de cette région.

Ees deux tribunes situées à Bongo Square dans le quartier administratif de Buea étaient noires de monde. Autant à l’ancienne qu’à la nouvelle tribune du Cinquantenaire, les populations de Buea, capitale régionale du Sud-Ouest ont massivement fait le déplacement de la place des fêtes pour assister à la parade civile et militaire, marquant les festivités de la fête nationale de l’unité. En prenant ainsi part à ces festivités, les habitants de Buea et du Sud-Ouest boycottaient le mot d’ordre de ville morte lancé par les sécessionnistes.

« C’est vrai que les ambazoniens ont dit que aujourd’hui (lundi, 20 mai) était ville morte. Mais, c’est un jour de fête. Et nous ne pouvions pas rester enfermés chez-nous en ce jour de fête de l’unité », lâche un quinquagénaire. La parade a duré deux heures 30 minutes. Hier lundi, 20 mai, les populations ont pu assister au défilé des éléments des Forces de défense, de ceux des éléments des Forces de sécurité, des Eaux et forêts, de l’administration pénitentiaire. Le défilé s’est poursuivi par le passage des établissements scolaires, et des formations politiques. Pendant leurs passages, les défilants tenaient des pancartes sur lesquelles étaient marqués des messages de paix et d’unité. Le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilai qui présidait cette manifestation a salué le courage des populations sorties massivement manifester leur soif de paix et d’unité.

Ambiance identique dans les villes de Tiko, Limbé, Kumba, Banguem dans le Kupe Manenguba. Cependant, d’après certaines sources, des coups de feu ont été entendus à Nguti dans l’après-midi de dimanche, 19 mai 2019. Les échanges de coup de feu entre séparatistes et Forces de défense ont duré plus de deux heures, entre 14h et 16h. Les séparatistes entendaient perturber les préparatifs de la fête de l’unité nationale dans cette partie du Cameroun.

25mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo