COUP DE GUEULE CONTRE LA DIASPORA CAMEROUNAISE DE BELGIQUE :: BELGIUM
COUP DE GUEULE CONTRE LA DIASPORA CAMEROUNAISE DE BELGIQUE :: BELGIUM
 
BELGIQUE :: POINT DE VUE COUP DE GUEULE CONTRE LA DIASPORA CAMEROUNAISE DE BELGIQUE :: BELGIUM
  • Correspondance : Djomtong Jean Christophe
  • dimanche 03 février 2019 13:46:00
  • 7767

COUP DE GUEULE CONTRE LA DIASPORA CAMEROUNAISE DE BELGIQUE :: BELGIUM

Notre population en Belgique est estimée à plus de 15 mille Camerounais. Mais aux manifestations qui se succèdent depuis le hold-up électoral du 22 octobre dernier au Cameroun , nous ne parvenons même pas à rassembler 700 manifestants. Chacun est certainement important ou avoir des choses importantes à faire, depuis plusieurs mois…

La police camerounaise tire à balles réelles sur de simples manifestants pacifiques, sur des femmes, des jeunes et moins jeunes. L'on emprisonne même de graves blessés dont l'unique crime est seulement d'avoir participé à une marche pacifique...Plus grave encore, dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, l'armée incendie, tue et vide des villages. Aujourd'hui, Maurice Kamto, Penda Ekoka, Me Ndoki et tous ses alliés sont emprisonnés et menottés parce qu'ils veulent seulement reconstruire un pays en ruine. Ils ont pourtant largement réussi leur vie sociale individuelle.

Mais où sont donc les médecins et leurs associations (Medcambel Amucab, Le réseau PCB, etc.)? Où sont les avocats, les pharmaciens, les chefs d'entreprise, les hommes d'affaires, les cadres, où sont les différentes associations villageoises et mondaines? Pendant que leur pays brûle?

Beaucoup sont certainement sur FACEBOOK et autres réseaux sociaux, dans les fêtes gastronomiques et soirées mondaines, exposant la chair graisseuse de la mal bouffe, prenant des grands airs de personnalité nulle, racontant des histoires de saloperie sur les hommes et femmes... Ils profitent largement du système social belge, bâti par le Blanc, les Européens qui ont ramé et se battus pour en arriver là... Ces profiteurs et jouisseurs, intellectuels ou non, croient probablement que tous les bienfaits du modèle organisationnel social belge, est tombé du ciel de façon spectaculaire, et n'est pas le résultat de luttes sociales et politiques.

Tels des sangsues, ils s'agrippent donc là où le combat est déjà fait pour eux. Ils vivent dans un pays où une personne civilisée et sensée, participe normalement à une marche blanche pour dénoncer l'enlèvement d'une fillette. Et ils croient que le changement viendra au Cameroun par le sacrifice des autres. Et pourtant seules les mobilisations et les actions libèrent et apportent les changements nécessaires dans toute société humaine. Celui qui ne se mobilise pas pour le changement ne doit pas se plaindre du statu quo. Que doit-il encore arriver au Cameroun pour que la diaspora belge bouge? Que faudrait-il faire de cette espèce de citoyens-là?

Mais merde !!!!

En tout cas, nous espérons que notre indignation sera entendue et que vous serez nombreux le mercredi 6 février 2019 de 16 à 18 h au Rond point Schumann pour manifester votre mécontentement au sujet du climat sociopolitique malsain en cours en ce moment au Cameroun.

03févr.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo