World news ESPAGNE :: Espagne, Football: La Clause libératoire...les Espagnols pris à leur piège ? :: SPAIN CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news ESPAGNE :: Espagne, Football: La Clause libératoire...les Espagnols pris à leur piège ? :: SPAIN CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
ESPAGNE :: SPORT
  • Correspondance : Martin Camus MIMB,Penseur Libre Des Questions De Sport En Vacances
  • samedi 05 août 2017 10:47:21
  • 9547

World news ESPAGNE :: Espagne, Football: La Clause libératoire...les Espagnols pris à leur piège ? :: SPAIN CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

La Liga est le seul grand championnat où les clauses liberatoires sont obligatoires. En France, elles sont même interdites. Il était question pour la Liga, de blinder l'exode fantaisiste de leur stars face aux pouvoirs grandissants de l'argent...Et les clubs espagnols ne se privent d'aucune fantaisie. Ainsi donc, la clause libératoire de Ronaldo irait chercher dans le milliard d'euros pendant que celle de Messi beaucoup plus réaliste désormais avec l'épisode Neymar, se situerait autour de 300 millions d'euros.  Et justement Neymar a tout changé! 

Désormais la clause libératoire ressemble plus à un piège qu'à un blindage...En fait, peut-on s'opposer au départ d'un joueur quand la clause peut être levée? Deux exemples nous guident...Verrati a exprimé ses envies de départ au PSG...Le club de la Capitale s'y est opposé. 

Certes le joueur pouvait aller jusqu'au bras de fer...mais le contrat étant le seul élément qui lie le joueur au club et avec aucune obligation de le libérer la clause libératoire étant interdite en France, le joueurs n'a que ses humeurs comme clause liberatoire...or Neymar avec la clause dans son contrat, se libère de tout engagement avec le club dès que celle-ci est levée. Et le PSG a poussé le vice jusqu'à faire payer la clause par le joueur à travers un montage dont lui seul détient désormais le secret. 

Alors là clause liberatoire n'est-elle pas désormais un gros piège pour le football espagnol qui doit désormais être dans une incroyable panique face aux fonds d'investissement qui s'installent un peu partout dans le monde? La peur a-t-elle changé de camp?


Crédit photo: Le Brésilien Neymar pour sa première conférence de presse au Parc des princes, le 4 août 2017. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

05août
Lire aussi dans la rubrique SPORT

canal de vie

Vidéo