CAMEROUN :: CES EGLISES QUI LOUENT LE FRIC ! :: CAMEROON
CAMEROUN :: CES EGLISES QUI LOUENT LE FRIC ! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: RéLIGION CAMEROUN :: CES EGLISES QUI LOUENT LE FRIC ! :: CAMEROON
  • Source : The Spark
  • mercredi 27 juillet 2016 09:53:47
  • 8104

CAMEROUN :: CES EGLISES QUI LOUENT LE FRIC ! :: CAMEROON

Au cours des millénaires, les hommes n’ont cessé de rechercher DIEU. Cette recherche de l’être créateur du Ciel et de la Terre à très souvent abouti à l’apparition des nouvelles tendances religieuses nées de la ségrégation des précédentes. Aussi, ces nouvelles tendances elles-mêmes subissent des mutations extraordinaires, à tel point qu’aujourd’hui, le phénomène s’apparente à un business bien contrôlé qui génère beaucoup d’argent aux différents promoteurs.

Le marché des nouvelles églises est tellement concurrentiel et juteux que pour s’en sortir, les bergers doivent faire preuve de stratégies et d’ingéniosités afin de grapiller quelques cotisants. Pour qu’une église ait pignon sur rue, il faudrait qu’elle soit capable de mobiliser les foules. Pour y parvenir, la stratégie la plus utilisée par les pasteurs est d’organiser les premiers rassemblements avec les membres de la famille, les amis du pasteur, puis de laisser faire le bouche à oreille.

Ces rassemblements sont souvent meublés par des scènes de délivrances et de prédications qui frôlent le ridicule. Les futurs fidèles qui se seront intéressés à l’activité des prêcheurs seront accueillis avec ferveur. Ils seront par la suite choyés, chouchoutés et parfois nourris et même logés pour les plus démunis, à condition qu’ils ne reviennent pas seule la prochaine fois. Et à chaque fois, il ou elle sera prié (e) de préparer et de présenter son témoignage en assemblée.

A chaque fois, c’est du grand art…à ce jeu, les bergers et leurs fidèles sont passés maitres dans l’art de convaincre par le biais des histoires miraculeuses tirées du soit disant vécu quotidien. Ainsi, vous ne serez pas surpris lorsque dans un témoignage, il ou elle vous affirmera avoir été touché par le Seigneur pendant la nuit. D’autres vous diront avoir reçu des révélations sur votre vie et essayeront même de vous prédire votre avenir : ce sont des prophètes.

Faut ne surtout pas leur contredire, sinon, vous passez pour être le diable en personne. Pour toutes ses églises- entreprises, le plan managérial est le même. Pour concevoir son capital, les orateurs ont besoins de conquérir dans un premier temps une base croyante. Par la suite, des stratégies marketing importantes sont élaborées afin d’attirer le maximum de personnes en quête de la parole de Dieu. Des affiches publicitaires, des véhicules de transports en commun, des foires et des concerts géants et j’en passe.

Quand le groupuscule d’illuminés a atteint un nombre non négligeable, disons une cinquantaine de fidèles bien introduits, le pasteur passe à la phase financière. Il achète de gros registres pour ses bilans comptables et initie une quête spéciale pour la construction de son temple. Dès lors, il faut que les fidèles cotisent pour que l’église se développe. « Il faut que Dieu lui-même voie comment nous-là, on se bat tous les jours…Quand nous aurons atteint les millions, il nous récompensera… » pouvons-nous entendre lors de la prédication d’un pasteur très célèbre dans la cité capitale.

Les leaders spirituels ont réussi à transformer la zakat qu’on trouve dans le Coran, en un revenu à fort potentiel économique. De nos jours, si l’on s’en tient aux simples contributions faites par les fidèles par dimanche, l’on imagine un peu le gain final récolté par les promoteurs. La course vers le gain n’est pas seulement la panache des églises nouvelles. De plus en plus certaines églises traditionalistes se trouvent citées ou impliquées dans des histoires d’argent. Tenez, au cours de notre enquête, il nous est revenus que certains guides religieux n’hésitent plus à faire de la surenchère lors des cérémonies oecuméniques et lors des derniers sacrements. Pas d’argent, pas d’hommages religieux.

L’adhésion à l’église est libre mais une fois devenu fidèle croyant, vous devez contribuer matériellement à la prospérité de l’église. La qualité des dons dépendra bien sûr de votre rang social et de vos ambitions personnelles pour l’église. Surtout que parfois il y a un "profil de carrière". Un simple croyant peut devenir un jour pasteur s’il a, par le passé, beaucoup apporté financièrement à l’église. "Dieu vous voit et vous avez le devoir d’entretenir sa maison", lancent certains pasteurs.

Au-delà de cette description, ce nouveau type de business suscite quelques curiosités. La première est que le promoteur d’église est généralement un ancien catholique ou protestant qui affirme avoir reçu une révélation divine. Il n’est donc pas étonnant de voir un ancien fonctionnaire, au passé de corrompu et à la fortune d’origine douteuse, s’ériger en prophète sans la moindre connaissance de la parole de Dieu sous prétexte que "Dieu lui aurait parlé".

La deuxième curiosité est que ces "révérends pères" prêchent la piété, la pauvreté et le partage comme idéaux de vie alors qu’ils achètent des voitures de luxe, vivent dans des palaces et mangent à "bouche que veux-tu ?". La troisième curiosité est que leurs fidèles sont prêts, au nom de Dieu, à se livrer aux pratiques les plus infamantes. Certains arborent nuit et jour des tenues à l’effigie de l’église, marchent pieds nus pour entrer en contact direct avec la nature, etc. Au sein de ces églises, les séances de prière ou de délivrance sont souvent de véritables spectacles à la dimension d’un film nigérian.

On chante, crie et pleure les mains levées vers le ciel et les yeux rivés sur un crucifix accroché sur un mur de l’église. On se "bagarre avec les démons" lors des hebdomadaires séances d’exorcisme. Il n’est donc pas rare d’entendre des expressions du genre : "Esprit de Satan, sors de ce corps au nom de Jésus". L’impact psychologique de ce genre de pratique sur le croyant est parfois très fort. Par exemple, une fois guéri d’une maladie par les bons soins de son médecin, il rend plutôt grâce au pasteur de son église pour toutes les prières qu’il a diligentées à son profit.

Courteline ne disait-il pas que "passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet" ?

27juil.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION

canal de vie

Vidéo