Camer.be
CAMEROUN :: Distribution : 300 Cardiopad bientôt sur le marché :: CAMEROON
CAMEROUN :: SANTE
  • Le Jour : Jean-Bruno Tagne
  • lundi 18 janvier 2016 00:30:26
  • 6117

CAMEROUN :: Distribution : 300 Cardiopad bientôt sur le marché :: CAMEROON

L’inventeur de ces tablettes tactiles médicales, Arthur Zang, a commencé à les assembler.

Arthur Zang ne quitte plus ses ateliers depuis quelques jours. Les journées de ce jeune ingénieur informatique, inventeur du Cardiopad (une tablette tactile à usage médical), sont devenues longues et épuisantes. C’est qu’il a entamé l’assemblage de ces appareils qui seront bientôt commercialisés. Dans les locaux de son entreprise, Himoremedical à Yaoundé, trois jeunes ingénieurs s’activent à ses côtés pour assembler les tablettes.

L’objectif est d’en produire 30 par jour. Si ce cap est bien tenu, Arthur Zang espère boucler la confection des 300 premiers Cardiopad dans les deux prochaines semaines. « Nous travaillons toute la journée, confie flegmatique l’ingénieur aux yeux couverts de cernes alors que sa journée de travail est loin d’être terminée. J’ai mis en place une équipe constituée de trois techniciens qui sont ingénieurs de formation et un autre qui a un Bts en électronique. »

La fabrication et la distribution prochaine des Cardiopad n’aurait pas été possible sans un certain nombre d’appuis dont a bénéficié Arthur Zang. Il y a eu d’abord une somme de 20 millions de francs Cfa offerte par le chef de l’Etat, 20 millions offerts par le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation, 50 000 francs suisse dans le cadre du Rolex Award, un crédit de 20 millions de francs Cfa contracté auprès d’une banque et une exonération de droits de douane sur les 700 kg de matériel commandés en Chine et qui ont été livrés en début d’année 2016. Chaque Cardiopad sera vendue à 2 millions de francs Cfa dans un kit comprenant une tablette, un capteur, des électrodes, un petit clavier, un chargeur et un panneau solaire pour parer les problèmes récurents d’électricité au Cameroun. Arthur Zang cible les dispensaires, centres de santé et autres hôpitaux. En plus du Cameroun, il lorgne le marché de la sous-région Afrique centrale.

Il a d’ailleurs noué des contacts utiles au Gabon, au Tchad et en Guinée équatoriale. « Nous avons déjà quelques commandes et nous en attendons encore, dit-il. Les commandes se font à travers notre site internet (www.himore-medical. com). » Rappelons que c’est en 2010 qu’Arthur Zang met au point une tablette tactile médicale qu’il baptise « Cardiopad ». Cet appareil permet de passer des examens cardiaques à des patients qui se trouvent dans des zones où ils ne peuvent pas avoir accès à un cardiologue. Les résultats sont ensuite transmis via Internet à un spécialiste pour interprétation. Son invention, originale, résout un problème crucial de disponibilité de ces spécialistes, puisqu’il n’en existe que 50 au Cameroun pour une population estimée à 20 millions d’habitants. Cette invention, révolutionnaire, a ouvert les portes de la reconnaissance à ce jeune ingénieur de 27 ans, diplômé de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé.

Les grandes chaines de télévision se l’arrachent (Planète, Arte, etc.) et il croule sous le poids des distinctions et conférences qu’il donne dans le monde. Lesquelles lui permettent de grappiller des fonds pour soutenir sa start-up, Himoremedical, qui emploie pour l’instant cinq personnes. Ambitieux, il envisage d’agrandir l’équipe avec le recrutement prochain d’un commercial et d’un comptable.

18janv.
Lire aussi dans la rubrique SANTE
Vidéo