Balance ton Martin !
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: Balance ton Martin ! :: CAMEROON

Il y a un scandale qui a éclaté au Cameroun la semaine dernière, et qui concerne le journaliste Martin Camus Mimb. Ce commentateur est accusé de violence sexuelle sur plusieurs femmes.

Balance ton scoop !

Le scoop a commencé comme tous les scoops qui commencent ici au Cameroun, c’est-à-dire sur Facebook ! On a vu circuler une sextape dans laquelle serait impliqué le commentateur sportif, et celui-ci s’en est vigoureusement défendu.

Sur la vidéo de quelques secondes, il y a une jeune dame en robe rose, Malicka Bayemi, qui se pavane dans le bureau de Martin Camus Mimb, et qui ensuite enlève ses vêtements. On découvre aussi une photo de la jeune fille en train d’enlacer le journaliste, et une autre vidéo dans laquelle elle «promet de lui faire visiter le royaume de l’enfer».

Puis le scandale a rapidement éclaté sur internet, puisque les gens ont directement accusé Martin Camus Nimb de pervers sexuel, de prédateur, de boulimique pornographique, etc.

Balance ta défense !

Le gars n’était pas encore au tribunal, mais il a rédigé un long communiqué sur sa page officielle Facebook, pour nous expliciter qu’il s’agirait en réalité d’une véritable cabale contre sa personne. D’abord, il nous a dit que la photo avec la pin-up a été prise dans le cadre d’une séance de dédicace littéraire. Ensuite, il a argumenté que la femme était venue pour lui proposer un projet de création de chaîne de télévision (bizarre, quand même), et qu’il lui avait demandé de patienter dans son bureau, en compagnie d’un autre individu que lui-même il ne connaissait pas.

Martin Camus Mimb lui a posé la main au-dessus des fesses avec un certain regard admiratif, en tous cas c’est ce qu’on peut remarquer sur la photo qui circule à travers les réseaux sociaux.

Et puis, deux jours plus tard, ce même Martin a accordé un entretien exclusif sur les antennes de la télévision Vision 4. Personnellement je l’y ai trouvé plutôt condescendant, arrogant et invariablement irrévérencieux. Il nous a raconté comment il est séduisant, comment il est le meilleur journaliste d’Afrique, comment il se fout de l’opinion des gens, et comment il a les moyens financiers et relationnels de se défendre, etc.
Bref, il n’a absolument pas tenté de faire profil bas.

Balance-nous tes révélations…

Tout de suite, des révélations ont commencé à pleuvoir. Des femmes qui se sont émues de cette vidéo de fellation qui concernerait le commentateur sportif, et qui se sont mises à s’exprimer sur le sujet. Aline Zomo-Bem la première, une romancière expatriée, s’est immédiatement fendue d’un témoignage dans lequel elle incrimine explicitement le directeur de la radio RSI. Patricia Bakalack, elle aussi expatriée, a publié une lettre ouverte dans laquelle elle déclare avoir été attouchée par ce même directeur. Elles ont été suivies par Ide Rosine Deumaga, la coordinatrice de l’association ASPROBIR, qui accuse expressément Martin Camus Mimb d’avoir voulu la violer à l’intérieur d’un véhicule !

Et puis, une dizaine d’autres déclarations similaires ont suivi, ayant presque toutes la même teneur. Une ribambelle de féministes comme Kate Djiaha se sont également saisies de ces « révélations », afin d’embarrasser davantage le meilleur ami de Samuel Eto’o Fils. Et de démontrer à la face du monde qu’il s’agirait en réalité là d’un véritable dépravé sexuel.

Balance ton porc !

Et cette histoire vous rappelle certainement le mouvement #MeToo, ou la vague d’indignation qui avait suivi l’arrestation de plusieurs prédateurs sexuels dans le monde : Harvey Weinstein, Woody Allen, Dominique Strauss-Kahn ou encore Roman Polanski.

L’affaire Martin Camus Mimb, qu’elle soit réelle ou bien factice, attire le regard sur un phénomène qui sévit inexorablement dans tous les pays du globe, et particulièrement ici au Cameroun. Les hommes qui sont puissants abusent des femmes qui sont fragiles. Les hommes qui ont de l’argent exploitent ostensiblement les femmes. Les hommes dits « puissants », ou des personnalités influentes dans les médias, soumettent sexuellement leurs collaboratrices. Se déroulent alors des viols, des harcèlements, dans les familles parfois même des incestes, des recrutements et des promotions basées sur du chantage sexuel, etc.

Et le plus inacceptable c’est que jusqu’ici, aucune victime camerounaise ne se sentaient en sécurité pour en parler.

Balance ton pervers !

Balance ton Martin ! Les femmes ne doivent plus avoir honte d’avoir subi un viol. Au contraire elles doivent s’exprimer afin de mettre fin à l’activité de ces agresseurs en série.

Balance ton Martin ! Qu’ils soient surpuissants ou alors qu’ils soient des milliardaires, les auteurs de harcèlement n’ont aucun droit sur votre corps, sur votre vie et encore moins sur votre liberté de dire non. Balance ton Camerounais quel qu’il soit, si tant est qu’il s’agit de quelqu’un qui te soumet à des agressions sexuelles.

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo