Télécoms : ‘’Blue’’ de Camtel, programmé pour bugger?
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Télécoms : ‘’Blue’’ de Camtel, programmé pour bugger? :: CAMEROON

Les états de service de la maison-mère ne me rassurent pas. Et pourtant m’abonner au « made in Cameroon » est l’un de mes rêves de 2021. L’opérateur de téléphonie mobile camerounais réussira-t-il où plusieurs locaux se sont cassés les dents?

Depuis des années, les Camerounais ont hâte d’utiliser un réseau de téléphonie mobile national pour leurs appels et connexion internet. Ils veulent tout avoir à porter de main. Malheureusement, ils ont été déçus jusqu’ici par les nombreuses expériences foireuses qui se sont multipliées au pays. Le cas d’Eto’o Télécom, opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO), reste encore vif dans ma mémoire. L’annonce en grande pompe de publicité de ce nouvel opérateur avait ravivé le patriotisme économique en nous. Je le vivais et le ressentais au quotidien pendant mes nombreux reportages sur le projet.

La population s’apprêtait déjà à ranger les cartes SIM Orange et MTN dans les tiroirs pour s’abonner exclusivement à Set Mobile de leur footballeur chéri, Samuel Eto’o Fils. D’autres rêvaient même des téléphones de 3 ou 4 cartes SIM pour conserver leurs anciens numéros.

Des milliers d’entre nous s’étaient procuré les cartes SIM d’Eto’o Télécom, qui n’ont jamais pu être utilisées à cause de la mort précoce du projet. Après ce cuisant échec vint Nexttel. Un autre opérateur de téléphonie mobile coiffé par le milliardaire camerounais Baba Ahmadou Danpullo.

Contrairement à Set Mobile, Nexttel avance contre vents et marées, même si sa politique de conquête du marché national reste encore très floue. Difficile donc de dire avec exactitude le nombre d’abonnés qu’il compte. J’ai rament rencontré un abonné Nexttel dans mes différentes marches au pays.

Un autre mort-né 100% camerounais, qui vend son image sans véritablement dévoiler le contenu du paquet, c’est Yoomee Mobile. Dans ses nombreuses affiches publicitaires, l’opérateur fait la promotion d’une application flatteuse (All-In-One) qui n’a pas encore vu le jour, même après la cérémonie de son lancement il y a quelques mois. Ses points de vente sont invisibles dans tous les coins de la capitale économique, où est située sa direction générale. Je n’ai aucune idée sur le nombre exact de ses abonnés, mais je parie qu’ils n’atteignent pas 1 million sur plus de 25 millions d’habitants.

Face à ce tableau sombre, le nouveau réseau de téléphonie mobile de Camtel ‘’Blue’’ qui verra le jour ce 15 janvier 2021 peut-il faire la différence ? Tout porte à croire que l’opérateur public camerounais ne fera pas de miracle, lui qui compte moins d’abonnés que MTN et Orange. Avec un service client moins rigoureux, lent et parfois capricieux, ‘’Blue’’ pourrait juste être à l’image de son créateur.

En tout cas, si l’opérateur de téléphonie ne se grouille pas face à la concurrence, comme certains agents de l’Etat qui sont convaincus qu’ils n’ont pas l’obligation du résultat, Blue ne sera qu’un joli nom qui sera vite ranger dans les poubelles de l’histoire et les millions de Camerounais qui veulent s’abonner au « Made in mboa », devront encore s’armer de patience.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo