World news NIGÉRIA :: AU NIGERIA : DEUX SŒURS INCARCERÉES POUR AVOIR ENTERRÉ UN BEBE VIVANT :: NIGERIA CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news NIGÉRIA :: AU NIGERIA : DEUX SŒURS INCARCERÉES POUR AVOIR ENTERRÉ UN BEBE VIVANT :: NIGERIA CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
NIGÉRIA :: SOCIETE
  • griote.tv : Rachèle KANOU
  • jeudi 09 juillet 2020 10:48:00
  • 1978

World news NIGÉRIA :: AU NIGERIA : DEUX SŒURS INCARCERÉES POUR AVOIR ENTERRÉ UN BEBE VIVANT :: NIGERIA CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Elles ont été interpellées par la police alors qu’elles venaient juste de mettre un terme à la vie de ce nouveau-né.

Les mobiles de cet acte ignoble seraient le doute autour de la paternité de ce bébé et la pression familiale.

La mère criminelle, Hauwa, 33 ans a été secourue par sa sœur aînée Zainab, 35 ans. D’après les sources concordantes, c’est Zainab qui l’aurait aidée à mettre au monde cet enfant dans une chambre de l’hôtel people’s club de Tudun Wada à Kaduna, avant de l’enterrer dans un trou peu profond sur le mur extérieur de cet édifice. Les deux jeunes femmes habitaient non loin de là et étaient bien connues du personnel de l’hôtel.

L’horrible scène s’est produite vendredi 4 juillet autour de 23 heures. C’est un riverain, de passage dans le coin qui a constaté le geste suspect des deux dames à cet endroit aux heures tardives. « j’ai vu deux femmes vers onze heures cette nuit avec un bâton qui creusaient un trou. Après avoir fini de creuser, elles y ont laissé tomber quelque chose et l’ont couvert de sable. J’ai attiré l’attention de quelqu’un et nous avons essayé de vérifier ce qui avait été jeté là. Dès que nous avons vu du sang, j’ai demandé à l’autre homme de quitter l’endroit », déclare Bello Abdulmumin.

Ce témoin oculaire de la scène dramatique a rapidement alerté la police, ce qui a conduit illico presto à l’arrestation de ces deux sœurs criminelles.

Selon le magazine Afrikmag, l’enquête menée par Sun News a révélé que les deux femmes habitant à proximité du lieu du crime, sont arrivées ce jour-là en soirée, et ont versé 2000 Nairas pour occuper l’une des chambres de l’hôtel avec pour objectif certain de réaliser leur acte criminel.

09juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo