CAMEROUN :: Dépouilles de COVID-19 : De nouvelles orientations pour l’inhumation :: CAMEROON
CAMEROUN :: Dépouilles de COVID-19 : De nouvelles orientations pour l’inhumation :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SANTE
  • Mutations : Guy Martial Tchinda
  • mercredi 17 juin 2020 12:36:00
  • 4615

CAMEROUN :: Dépouilles de COVID-19 : De nouvelles orientations pour l’inhumation :: CAMEROON

Suite aux dénonciations récurrentes sur les faits de surenchères et des pratiques peu orthodoxes perpétrées dans les formations sanitaires, le ministre de la Santé publique vient de prendre de nouvelles décisions concernant la gestion des dépouilles des personnes décédées des suites de COVID-19.

À cet effet, il invite les responsables des formations sanitaires ainsi que les services dédiés à la prise en charge post mortem des victimes du COVID-19 à l’observance et à l’application des résolutions du Conseil scientifique.

Dans un communiqué qu’il a signé le 16 juin dernier, Malachie Manaouda demande notamment de veiller à ce que «les corps COVID-19 soient inhumés dans les délais n’excédant pas 48 heures ; l’inhumation soit effectuée dans la ville de survenance du décès, au domicile familial s’il y est situé ou dans un cimetière public et que le transfert des dépouilles soit proscrit; la manipulation et l’inhumation du corps soient opérées par les personnels techniques formés et protégés conformément aux procédures standards en la matière ».

Le Minsanté demande en outre de veiller à ce que « le corps soit placé dans un cercueil hermétique, zingué et fermé avec ou sans vitre encastrée, permettant à la famille de voir le visage du défunt ; les familles préalablement et dûment informées de la cause du décès soient autorisées à voir le corps sans contact physique, avant toute mise en bière et à assister en nombre restreint à l’inhumation, dans le respect des précautions standards ».

Les corps devront par ailleurs être enterrés dans le respect de la dignité humaine et de leurs traditions culturelles et religieuses, n’impliquant pas de contact physique, par les services de la mairie et de l’hôpital du lieu du décès. Les surfaces sur lesquelles le corps sera exposé seront quant à elles désinfectées.

17juin
Lire aussi dans la rubrique SANTE

canal de vie

Vidéo