CAMEROUN :: Affaire des avocats chez Kamto : La mise au point du bâtonnier :: CAMEROON
CAMEROUN :: Affaire des avocats chez Kamto : La mise au point du bâtonnier :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Mutations : Jean De Dieu Bidias
  • lundi 21 octobre 2019 14:17:00
  • 4480

CAMEROUN :: Affaire des avocats chez Kamto : La mise au point du bâtonnier :: CAMEROON

Selon Me Charles Tchakoute, le barreau est étranger à l’image montrant certains de ses membres en robe autour du président du Mrc.

Par voie de communiqué, le bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun, Me Charles Tchakoute Patie, a réagi le 18 octobre à la polémique suscitée sur les réseaux sociaux par une photo montrant des avocats en robe autour du président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), Maurice Kamto, visiblement à son domicile. Cette image reprise dans certains journaux la semaine dernière a, en effet, été assimilée à une allégeance des avocats au leader de ce parti. « Cette photo, à laquelle le bâtonnier est étranger contrairement aux allégations d’une certaine presse, et qui a suscité beaucoup de commentaires, appelle de la part du barreau en tant qu’institution, une mise au point tant sur la question du port de la robe que sur l’ambiguïté que peut générer l’image en cause », commence-t-il. Pour le patron du barreau, « la photo en cause désacralise la robe – attribut et symbole essentiels de la profession d’avocat. Ce qu’il dit reprouver avec une extrême fermeté.

En effet, « si l’avocat est un citoyen jouissant comme tel de tous les droits consacrés par la Constitution, y compris celui d’adhérer à telle formation politique de son choix, en revanche il relève d’une corporation réglementée qui l’astreint à des devoirs découlant des règles, traditions et usages professionnels, notamment en ce qui concerne le port de la robe. Le portail des camerounais de Belgique. Je le dis sans ambages : les avocats ne peuvent revêtir leur robe qu’à des occasions consacrées par les usages et traditions séculaires. Les domiciles privés ne sont d’aucune façon les lieux où la robe d’avocat peut être portée, sauf situations très particulières sur autorisation expresse et préalable du bâtonnier », réitère Me Charles Tchakoute Patie.

Par ailleurs, poursuit-il, « ainsi que je l’ai indiqué en plusieurs circonstances, le barreau du Cameroun n’est pas un parti politique. De même que le barreau du Cameroun, jaloux de son indépendance, n’entretient aucune accointance avec quelque parti politique que ce soit ou avec quelque leader politique que ce soit ».

21oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo