CAMEROUN :: Fonction publique : le Minfopra reconnait des « incohérences » dans les admissions à l’Enam :: CAMEROON
CAMEROUN :: Fonction publique : le Minfopra reconnait des « incohérences » dans les admissions à l’Enam :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : EcoMatin
  • mardi 10 septembre 2019 01:16:00
  • 2632

CAMEROUN :: Fonction publique : le Minfopra reconnait des « incohérences » dans les admissions à l’Enam :: CAMEROON

Les incohérences enregistrées dans les résultats d’admissions aux concours 2019 d’entrée à l’École nationale d’admission et de magistrature (Enam) ne relevaient que des erreurs matérielles, selon le ministre de la Fonction publique, Joseph Le.

Rendus publics samedi 07 septembre 2019, les résultats d’entrée à l’École nationale d’Administration et de Magistrature (Enam) ont suscité une incompréhension et une vive polémique sur les réseaux sociaux. Dans ces résultats, l’on retrouvait des noms de candidats à la fois sur les listes des admis et sur les listes d’attente. D’autres étaient admis tout simplement deux fois sur une même liste.

Cette situation ne pouvait laisser indifférent Joseph Le, Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) a décidé de publier un communiqué le 08 septembre 2019 pour apporter des clarifications. «Des incohérences ont été enregistrées dans certains arrêtés portant publication des résultats d’admissions aux concours d’entrée à l’École nationale d’Administration et de Magistrature (Enam) au titre de l’année académique 2019/2020, faisant appairer sur les listes d’attente, les noms de certains candidats définitivement admis », a écrit Le Minfopra.

D’après Joseph LE, des vérifications effectuées ont permis de confirmer «l’admission définitive » des intéressés auxdits concours et d’établir que « la présence des mêmes noms sur les listes d’attente ne rélève que d’une malencontreuse erreur matérielle », a-t-il expliqué. Face à cette situation, des arrêtés visant à corriger ces erreurs ont été signés par le ministre en charge de la Fonction publique et peuvent être consultés sur les plateformes officielles du Minfopra et de l’Enam de même que sur les panneaux d’affichage desdites institutions.

Il convient de rappeler que des incompréhensions pareilles sont courantes dans cette grande école chargée d’assurer la formation professionnelle initiale des hauts cadres de l’Etat. Chaque année, on enregistre des frasques. Le dernier évènement en date c’est celui de l’année 2017-2018. À la suite de la publication des premiers résultats du concours de l’Enam auquel avait pris part les deux enfants du chef de l’Etat (Brenda et Junior BIYA), un communiqué signé de l’ancien ministre, Michel Ange Angouing lu au journal de 20 heures de la radio nationale avait aussitôt annulé ces résultats, ceci sous le prétexte d’un non-respect des procédures de la part du Directeur général de l’Enam.

10sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo