CAMEROUN :: Charles Metouck : «J’ai fait de la Sonara la première entreprise d’Afrique francophone» :: CAMEROON
CAMEROUN :: Charles Metouck : «J’ai fait de la Sonara la première entreprise d’Afrique francophone» :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : Kalara
  • vendredi 19 juillet 2019 10:40:00
  • 7077

CAMEROUN :: Charles Metouck : «J’ai fait de la Sonara la première entreprise d’Afrique francophone» :: CAMEROON

Peu avant que la Cour ne se retire afin que les juges s’accordent sur le verdict final à prononcer dans l’affaire, Charles Metouck a eu droit, comme il est d’usage, à un dernier mot. On a pu observer une grande gêne sur les visages de certains magistrats durant la prise de parole de l’ancien directeur général de la Sonara, qui a choisi de fustiger la grossièreté des poursuites judiciaires engagées contre sa personne et qui ont abouties à sa condamnation. Quelques morceaux choisis.

«La peine est injustifiée, elle est regrettable. J’ai été condamné à 15 ans d’emprisonnement pour avoir signé un protocole d’accord transactionnel dans le but d’éviter les poursuites judiciaires contre la Sonara. Au Tribunal criminel spécial, on a dit que ce protocole transactionnel n’avait pas de base légale. Quelle base légale demande-t-on a un chef d’entreprise dont le principal rôle est de transiger pour les intérêts de sa société ?

Les responsabilités pénales sont individuelles, dit-on. Je suis devant vous pour un détournement de 108 millions de francs, qui ont d’ailleurs été restitués par le bénéficiaire. De l’argent versé par la Sonara alors que je n’étais pas là. Mes revenus annuels en tant que directeur général de la Sonara dépassaient les 108 millions de francs. Si je devais donc détourner, ce n’était pas 108 millions... J’ai quand même porté la Sonara très haut ! J’ai fait des bénéfices en dizaines de milliards de francs. Le portail des camerounais de Belgique. Pendant près de dix ans, j’ai fait des chiffres d’affaires annuels jamais réalisés par le passé, de plus de mille milliards de francs, faisant de la Sonara la première entreprise en Afrique francophone. Si je devais détourner, ce n’est pas 108 millions de francs. Ma peine est infamante.

Quel est le message que vous allez envoyer à la communauté des affaires si ce rapport [parlant des propositions de décisions faites par le juge-rapporteur qui a analysé le dossier de procédure pour le compte de la Cour, ndlr] est confirmé. Je suis meurtri d’entendre que signer un protocole transactionnel pour éviter à l’entreprise d’être poursuivie et de perdre de l’argent est une faute. Ça fait six ans que je suis détenu…»

19juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo