MONDE ENTIER  :: DOUBLE OU TRIPLE NATIONALITÉ LES PIÈGES  DANS LESQUELS SONT TOMBES LES  IMMIGRES AFRICAINS :: WORLD
MONDE ENTIER  :: DOUBLE OU TRIPLE NATIONALITÉ LES PIÈGES  DANS LESQUELS SONT TOMBES LES  IMMIGRES AFRICAINS :: WORLD
 
MONDE ENTIER :: POINT DE VUE
  • Camer.be : Parfait-Valère Mbeg
  • jeudi 20 juin 2019 08:01:00
  • 4160

MONDE ENTIER :: DOUBLE OU TRIPLE NATIONALITÉ LES PIÈGES DANS LESQUELS SONT TOMBES LES IMMIGRES AFRICAINS :: WORLD

Le droit à une nationalité peut s’obtenir soit par filiation de chacun de ses deux parents, soit par le lieu de naissance dans la majorité des cas, mais le droit d’avoir le choix entre trois nationalités par les circonstances de votre naissance, ne vous autorise pas à les utiliser toutes en même temps, il faut donc faire des choix d’allégeance, soit on est pour le Cameroun, soit on est pour le Gabon ou encore France.

Beaucoup d’immigrés d’origine africaine et leurs enfants demandent la reconnaissance de la double-nationalité, ce qui est impossible car, aucun état de façon unilatérale ne saurait reconnaître à la place d’un autre, deux nationalités différentes, chaque état souverain au Monde n’ayant de compétence que sur son seul droit à reconnaître sa nationalité et non celle des autres concurrents, les états n’ont pas d’amis mais seulement des intérêts.

Un Camerounais naturalisé Français ne peut pas quitter la France avec son passeport Français et entrer au Cameroun sans visa, et s’il a conservé le passeport Camerounais pour faire le voyage aller sans payer son visa, il devra au retour montrer son titre de séjour à l’embarquement au Cameroun, sous peine de se voir retenu pour séjour irrégulier au Cameroun, le passeport Camerounais n’étant valable pour embarquer vers la France qu’accompagné de son titre de séjour en France, et s’il ne le présente pas il sera en infraction.

La France et les pays Africains n’ont pas de conventions multilatérales pour la libre circulation des biens et des personnes, contrairement au pays de l’Union Européenne (28 membres avec le Royaume Uni dont la sortie est programmée), ou de l’Espace Schengen (26 membres).

En Juillet 2009 lors d’une visite à Paris, le Président Paul Biya avait promis d’examiner les attentes de ses compatriotes sur deux sujets : le droit de vote à l’étranger et l’octroi de la double nationalité, deux sujets qui n’ont rien de commun et, si effectivement les Camerounais ont désormais le droit de vote aux élection présidentielles depuis l’étranger, le sujet de la double nationalité est lui une hérésie qui, n’apporte que des sources de frustrations à des attentes illégitimes, on ne peut pas faire de double allégeance, la vie est un choix.

L’on remarque d’ailleurs que beaucoup de Camerounais qui depuis les réseaux sociaux à l’étranger, soutiennent la sécession dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest ne sont plus de nationalités Camerounaises, ce n’est plus leur pays, ils n’ont plus rien à perdre si le chaos s’y installe, beaucoup des participants aux casses des ambassades du Cameroun en Allemagne et à Paris n’ont plus cette nationalité Camerounaise, ils peuvent donc proclamer qu’un tel est le président élu dans les réseaux sociaux, alors qu’ils n’ont pas voté, mais la réalité est que le taux de participation des Camerounais aux élections présidentielles d’Octobre 2018 a été très faible à l’étranger, après l’euphorie de 2011.

20juin
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo