CAMEROUN :: DADJE SERGE DURANT : L'HISTOIRE PATHÉTIQUE DU CONDAMNÉ À MORT LE PLUS AIMÉ DE LA PRISON DE KONDENGUI :: CAMEROON
CAMEROUN :: DADJE SERGE DURANT : L'HISTOIRE PATHÉTIQUE DU CONDAMNÉ À MORT LE PLUS AIMÉ DE LA PRISON DE KONDENGUI :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : David Eboutou
  • mercredi 19 juin 2019 16:07:00
  • 3347

CAMEROUN :: DADJE SERGE DURANT : L'HISTOIRE PATHÉTIQUE DU CONDAMNÉ À MORT LE PLUS AIMÉ DE LA PRISON DE KONDENGUI :: CAMEROON

Pour tous ceux qui ont eu à séjourner dans l'enfer de la prison centrale de Kondengui, il est difficile de ne pas avoir remarqué ou de n'avoir pas entendu parler au moins une fois de Dadjeu Serge Durant beaucoup plus connu ici sous l'appellation de Dadi SERGE.

À première vue,rien ne pourrait laisser entrevoir que ce garçon toujours joyeux ,dégageant pleine de vie que l'on rencontre à Kondengui, traîne avec lui le drame d'une condamnation à mort prononcée par le Tribunal militaire de Yaoundé.

DADJE SERGE DURANT de son petit nom DADI SERGE est un jeune débrouillard qui s'est lancé très tôt dans le monde des affaires. Après plusieurs petits métiers exercés pendant de nombreuses années pour nourrir sa famille au Cameroun,il va s'exiler en Guinée Equatoriale pour y tenter sa chance. S'etant converti dans l'import-export, ses petites activités lui permettront progressivement de mettre sa grande famille à l'abri des besoins primaires. Bien qu'étant déjà installé en Guinée Equatoriale, il y fera sporadiquement des petits tours au Cameroun pour visiter sa famille et observer ses petits chantiers.

Seulement, un soir du 05 septembre 2006,un événement dramatique survenu à Ekoumdoum, un quartier de Yaoundé va se produire. Un colonel d'armée presqu'a la retraite est abattu froidement chez lui. C'est ce drame qui fera définitivement basculer la vie de Serge.

En effet, alors que Serge arrive au Cameroun à cette été 2006, quelques jours après cet assassinat , il est interpellé chez lui un soir par les éléments de l'armée sans qu'il ne sache réellement ce qui se passe. C'est pendant sa détention préventive qu'il apprendra qu'il lui est reproché d'avoir pris part à l'assassinat d'un colonel d'armée et que cette thèse aura été le fruit d'une dénonciation d'un prisonnier en séjour depuis le 26 juin 2006 à la prison centrale de Kondengui. Une histoire rocambolesque dont Dadje Serge croira facile à démonter jusqu'à ce qu'elle commence à se corser.

La question principale à ce moment là etant celle de savoir comment un prisonnier detenu à la prison centrale de Kondengui 03 mois avant un evenement qui se produit en liberté a pu affirmer etant en prison qu'il connaissait celui qui avait commis un assassinat survenu 03 mois apres quil soit deja en prison? Comment aura t-il ete informé? Par quel canal? Par qui? Dans quel but? Et pourquoi?. Cela semblait veritablement surrealiste.

Seulement ,apres que les conseils de Serge aient cherché à savoir pourquoi ce prisonnier avait cité le nom de leur client ,ils decouvriront que ce detenu et Dadje Serge Durant se connaissaient parfaitement.Les deux anciennes relations avaient eu des demelées lors d'une operation de vente de vehicule quelques années plutôt. Cet ancien ami de Serge aurait donc juré qu'il aurait la " peau " de ce dernier à tous les prix. Reglement de compte donc ? On en saura jamais plus.

Toujours est-il que malgré l'armada d'arguments deployés pour demontrer preuves à l'appui l'innocence de Serge,parmi lesquels l'absence d'un lien quelconque entre le disparu et lui , l'incoherence et l'incongruité de la denonciation du fameux denonciateur prisonnier, le temoignage de la veuve du feu colonel qui a toujours affirmé que Serge etait innocent et que son defunt epoux a fait l'objet d'un reglement de compte sans oublier le passé sans antecedents judiciaires de Serge, lui qui était déjà détenu à la prison centrale de Kondengui sera frappé d'une terrible condamnation à mort le 02 septembre 2014.

Depuis lors, DADJE SERGE DURANT arrêté en 2006 et condamné à mort 08 ans plus tard n'a jamais voulu baisser les bras. Il est d'ailleurs resté un détenu exemplaire. Collaborateur à part entière de l'administration pénitentiaire, son bénévolat en ce qui concerne toutes les activités de la prison sont connus de tous. Tous les régisseurs qui sont passés à la tête de la prison centrale de Kondengui savent pouvoir compter sur lui en ce qui concerne toutes les manoeuvres concourant à la réussite d'un événement de ce côté. Toujours propre et bien habillé, il veille à ce que le quartier 6 ,celui des condamnés à mort soit l'un des quartiers les plus propres de la prison après celui ou sont détenus les Ministres.

Prompt à assurer volontairement la discipline chez les autres codétenus lors de grands événements à l'instar des grandes messes oecuméniques organisées au sein de la prison,Monseigneur Jean Mbarga, Évêque de la Cathédrale de Yaoundé a particulièrement tenu à le bénir lors de son dernier passage en lui imposant les mains en signe de gratitude pour son implication à la réussite du grand culte annuel consacré aux détenus. Aimé de ses camarades détenus , de tous les gardiens de prison et de l'ensemble des régisseurs qui sont passés devant lui, l'ancien Directeur Général de la SCDP, le Dr Jean Baptiste Nguini Effa en séjour carcéral lui aussi, en a fait son fils adoptif. Il traîne avec lui à longueur de journée dans toute la prison pour y animer des activités culturelles et sportives.

Il y'a quelques annés, Dadje Serges Durant, ce detenu atypique,aimé de tous aura encore marqué les esprits . Il avait décidé de se marier en prison ceci afin de respecter la promesse faite à sa fiancée alors qu'il etait encore en liberté. Il avait requis toutes les autorisations et fait venir un officier d'état civil au sein de la prison et s'était marié avec avec celle qui est aujourd'hui sa femme devant une foule impressionnante de détenus venus l'accompagner dans cet événement heureux et inédit de leur complice. En signe de remerciement à la fin de cette célébration, personne n'oubliera de si tôt ces paroles que Serge prononcera en signe de gratitude à l'endroit de son épouse. Il avait tenu ses bras et avait prononcé ses paroles pleines d'émotions : " Je crois en la Justice camerounaise. Ma chérie je t'ai toujours demandé de garder confiance en Dieu et en la justice. Tu sais que je suis innocent et ma famille aussi. Je sais qu'un jour,la même justice qui s'est trompée en me condamnant à tort va réparer cette injustice en me redonnant ma liberté ". C'était émouvant aux larmes.

Dadjeu Serge Durant a interjeté appel de la décision le condamnant à mort au lendemain de sa condamnation en 2014. Demain Jeudi 20 juin 2019, Serge sera à la cour d'appel militaire du Centre. Ayant discuté avec ses conseils et reçu tous les documents totalement à sa décharge, nous sommes convaincus que le passage à la barre de Serge Dadi Durant demain marquera le début d'une nouvelle trajectoire qui le conduira à sa libération tôt ou tard et , tout l'honneur reviendra alors à la Justice.

Courage à toi Serge Dadi.

19juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo