Camer.be
CAMEROUN :: CONSOMMATION : Les produits SABC pas dangereux pour la santé :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Repères : Georges YABADA
  • lundi 07 janvier 2019 12:27:00
  • 1727

CAMEROUN :: CONSOMMATION : Les produits SABC pas dangereux pour la santé :: CAMEROON

Jacques Elimbi, le Directeur commercial et marketing des Brasseries du Cameroun, rassure quant à la bonne qualité des marques "Source Tangui", "Eau vitale" et "Fanta pomme".

La controverse renaît de ses cendres. Les marques "Source Tangui" et "Eau vitale", produites par la Société des eaux minérales du Cameroun (Semc), filiale de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC) sont de nouveau remises en cause. De rumeurs de plus en plus persistantes font état d'une «contamination des forages minéraliers de la Semc par les pesticides d'une entreprise avoisinante, utilisés dans ses plantations».

Il s'agit en réalité des plantations de la Société camerounaise de palmeraies (Socapalm) dont les champs s'étendent jusqu'à Tangui, localité située près de Mombo, dans le département du Moungo, Région du Littoral.

Ravivant la rumeur de 2015 qui avait provoqué une descente d'une délégation de l'Ordre national des médecins du Cameroun (Onmc). Le 25 juillet 2018, le Dr. Guy Sandjong confirmait ces visites répétitives à Tangui. C'était à l'occasion de la signature d'une convention de partenariat entre la Semc et l'Onmc. «Pendant 3 ans, nous avons effectué plusieurs visites de sites, des réunions conjointes et même des enquêtes du bureau de l'Onmc», a-t-il indiqué.

Dans le cadre de ce partenariat, les deux institutions prenaient de stricts engagements. Pour la Semc, sur le plan de la santé, «un soutien des projets de l'Onmc en faveur de la promotion de la santé au Cameroun». Sur le plan environnemental, la filiale Sabc se dit prête à «renforcer son engagement citoyen par la collecte et le recyclage des bouteilles plastiques vides issues de ses usines».

Toujours dans les engagements Semc, figurent celui de «continuer de faire de la qualité sa priorité, pour la satisfaction des clients et consommateurs et pour continuer à bénéficier de la confiance de l'Ordre national des médecins du Cameroun». L'Onmc s'engageait, dans le cadre légal des missions qui lui sont assignées par les textes de loi, l'autorisation de l'exploitation de son image par Semc dans ses campagnes publicitaires et dans les actions effectuées par la marque "Source Tangui" dans le secteur de la consommation de l'eau.

Il s'agit également pour l'Ordre des médecins d'informer ses membres de l'existence de la convention avec Semc, par tous les moyens, de distribuer les prospectus de l'eau minérale naturelle "Source Tangui" mis à la disposition auprès de ses membres lors des différentes rencontres de l'Onmc, d’assurer une visibilité pendant la durée du contrat, de la marque "Source Tangui" à travers un co-branding sur la maison du médecin, et d’œuvrer pour la facilitation des négociations avec ses adhérents pour le déploiement de l'image des marques "Source Tangui" dans leurs établissements.

Malgré cette caution partenariale, fort est malheureusement de constater que les accusations portées en 2015 contre la Semc refont surface. Eclairages de Jacques Elimbi, le Directeur commercial et marketing de la Sabc, dans une note d'information rendue publique le 29 décembre 2018. L'info claire et nette. «Depuis quelques mois, la Société des eaux minérales du Cameroun (Semc) et plus précisément, ses marques "Source Tangui" et "Eau Vitale", sont victimes d'attaques virulentes, répétées et malveillantes sur les réseaux sociaux, mettant en cause la qualité de nos eaux minérales naturelles et évoquant une prétendue pollution à partir de la nappe phréatique du fait des plantations voisines.

07janv.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo