Camer.be
Cameroun: Dictature et Poker Politique :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE Cameroun: Dictature et Poker Politique :: CAMEROON
  • Correspondance : CL2P
  • vendredi 12 octobre 2018 11:11:00
  • 1778

Cameroun: Dictature et Poker Politique :: CAMEROON

Le CL2P n’a jamais pensé que l’opposition camerounaise aurait la tâche facile. Cela s’est vu dès le lendemain de l’élection présidentielle en « République Très Très Démocratique » du Cameroun…En effet on dit les sujets de président fondateur très très « choqués » par la déclaration victorieuse de son principal challenger Maurice Kamto.. Il serait donc reproché à cet éminent juriste international de n’avoir pas laissé la primeur au grand timonier à travers les institutions complètement inféodées à son pouvoir.

En résumé, même en gagnant une élection dans les urnes au Cameroun, un opposant doit sagement attendre 15 jours, s’en remettant à la seule volonté du « prophète » Paul Biya, qui attribue depuis 36 ans – en fonction de la docilité de chacun – le score qu’il juge moins préjudiciable à sa toute puissance.

Ne vous insurgez surtout pas contre cette drôle de conception du suffrage universel en démocrature camerounaise. Cela pourrait vous valoir toutes sortes de menaces.

Quel pays!

Dans ce contexte politique camerounais, le Professeur Maurice.Kamto n’a pas beaucoup d’options que de jouer au poker. Au poker, dès lors que les joueurs n’ont pas les mêmes ressources, ils peuvent se permettre de prendre plus de cartes et prendre quelques risques de plus. En politique, plus de ressources signifie que vous pouvez vous engagez davantage avec les électeurs. Cependant, un gouvernement indifférent au bien public nécessite une tactique différente, car il n’y a pas d’exigence de plus de « civilité » et de « bonne foi » avec un régime qui n’a jamais ressenti la pression de satisfaire les exigences transactionnelles du public.

Ca veut dire que les Camerounais qui sont victimes d’un syndrome de Stockholm ne comprennent rien au jeu du poker. Kamto est un joueur de poker et en poker quand tu n’as pas les memes cartes que les autres , notamment comme Biya qui controle absolument tout, tu dois prendre plus de risques et le forcer à abattre ses cartes en exposant ses excès. Comme on dit en Anglais « Take the bait » [mordre a l’hamecon] ce qui est tres possible pour Pa’a Paul, un monsieur qui n’a jamais rien negocier dans sa vie en recourant toujours à la maniere forte.

En effet, le professeur Kamto, qui connaît très bien le régime pour avoir été membre du gouvernement, comprend le fait que le régime ne peut s’empêcher de riposter dès qu’il se sent agressé, c’est dans son ADN. D’ailleurs le ministre d’état Hamidou Marafa Yaya est illégalement détenu pour la même raison, le régime aurait mieux fait de ne rien dire du tout. Cependant, le régime se comporte clairement de manière infantile avec une spirale frénétique de cynisme, d’opportunisme et de peur qui laisse peu de ses membres paraître à leur mieux et expose en réalité leur tactique de guerre politique dans son aspet le plus sauvage.

En effet, il aurait été préférable de laisser le prof. Kamto tranquille et de ne pas lui accorder une attention supplémentaire. Cette tempête médiatique visait évidemment à le placer en position de légitime défense, mais le régime de Biya a malgré cela fini par paraître déstabilisé.

De plus, ce type de poker politique souligne l’importance à long terme de l’activisme politique et de la créativité, qui obligent les espaces critiques à redéfinir des formes appropriées de citoyenneté et de politique institutionnelle.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

12oct.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo