Camer.be
FRANCE :: A QUOI SERVENT LES INTELLECTUELS CAMEROUNAIS? :: FRANCE
FRANCE :: POINT DE VUE FRANCE :: A QUOI SERVENT LES INTELLECTUELS CAMEROUNAIS? :: FRANCE
  • Camer.be : Rose TENKEU
  • lundi 08 octobre 2018 19:57:00
  • 2362

FRANCE :: A QUOI SERVENT LES INTELLECTUELS CAMEROUNAIS? :: FRANCE

Dans notre pays existent différentes personnes qui ont fait de grandes études ; des personnes qui sont sorties de Grandes Ecoles. Des artistes, des sportifs. Mais ces personnes souffrent souvent d’immaturité intellectuel.

Issu d'une longue tradition académique, les Camerounais sont très instruits et très intelligents. Le problème est que, très peu acceptent de mettre au service du peuple leur savoir, leurs connaissances et leurs facultés d’analyses comme le fait ce brillant politologue Wilfried Ekanga qui défraie la chronique en ce moment au pays.

Dans notre pays, les détenteurs de titres universitaires ne sont pas conscients de leur pouvoir. Nos élites ne comprennent pas que la jeunesse a besoin de s’identifier à elles, car une société a besoin de modèles positifs. Nos intellectuels n'ont pas d'éthique, car ils privilégient l'aspect matériel au détriment de l'aspect humain.

Ils favorisent la corruption morale et intellectuelle parce qu'ils sont les premiers à en tirer profit. Or la base de la société c'est le peuple. Et, ce peuple doit être à l'abri de l'analphabétisme. Une société sans éducation s'effondre.

La première richesse que nous devons transmettre à notre jeunesse est spirituelle. Lutter contre la faim est également un combat spirituel. Il fait partie des droits de l'homme. Raison pour laquelle nous envoyons et encourageons nos enfants à aller le plus loin possible à l’école. L'instruction tue les germes de la délinquance chez l'enfant.

L'école est un sacerdoce de l'Etat. Raison pour laquelle le plus gros budget de nos pays ne doit pas être celui de l'Armée mais de l'Education Nationale. La plus grande guerre consiste à réduire en miettes l'illettrisme.
Toutefois, l'éducation scolaire ne doit pas occulter les valeurs ancestrales. Les deux dimensions, la tradition et la modernité, sont appelées à faire partie d'un tout. Un bon intellectuel est celui qui regarde vers l'avenir en tenant compte du passé.

Après les évènements politique majeur au Cameroun, nous devons nous rappeler que le rôle des intellectuels sera déterminant pour la paix post-électorale.

08oct.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo