Camer.be
CAMEROUN :: Crise anglophone : Le directeur d'un CES enlevé :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Messager : M.S.
  • jeudi 13 septembre 2018 01:06:00
  • 1783

CAMEROUN :: Crise anglophone : Le directeur d'un CES enlevé :: CAMEROON

La communauté éducative et singulièrement celle du département du Bui dans la région du Nord-ouest a été victime d'une des atrocités perpétrées par les forces séparatistes.

Hier mardi 11 septembre 2018 était la journée mondiale consacrée à la lutte contre le terrorisme, ceci en mémoire à l'attentat qui avait décimé de nombreux américains. Alors que le monde entier se remémorait ce triste souvenir, la milice du mouvement séparatiste de la république virtuelle d'Ambazonie a enlevé hier matin le directeur du collège d'enseignement secondaire (CES) de Mbveh par Kumbo dans le département du Bui. Selon des informations concordantes, c'est à la mosquée du coin que ces ravisseurs sont venus le chercher avant de le conduire vers une destination inconnue. Il est toujours en captivité.

A Bali, les forces de défense et de sécurité ont anticipé une attaque à la brigade de gendarmerie. En effet, renseigne une source sécuritaire, les assaillants projetaient attaquer la brigade lorsqu’un indic leur a informé. C'est ainsi que les pandores se sont dépouillés de leur tenue de combats. Les assaillants ont mis le cap pour la brigade. Ils ont été surpris par des gendarmes en alerte qui ont ouvert le feu. L'information claire et nette. Trois assaillants ont été neutralisés sur le champ. Un quatrième a été capturé. Et le cinquième qui avait pris fuite rattrapé par une balle réelle vers Nakah, à l'entrée de Bamenda. Il a rendu l'âme. Cuisiné, celui qui a été capturé a laissé entendre, renseigne notre source, qu'ils (assaillants) projetaient attaquer Up station, le quartier administratif de Bamenda le 30 septembre prochain, veille de l'indépendance de leur territoire d'Amazonie. Il est toujours sous exploitation entre les mains des forces de défense et de sécurité.

Hier également on a assisté à un échange de feu entre la milice Adf et les forces gouvernementales, respectivement à Naka, Mile 90, Mbatu, Chomba. En effet, dans la matinée d'hier, des séparatistes ont interpellé certaines voitures à Naka. Ils ont enjoint aux conducteurs de barricader la route avec leurs véhicules. Après avoir dégonflé les roues, ils ont contraint les chauffeurs à filer à l'anglaise. Ce qui a provoqué un bouchon. Mis au parfum, les forces de défense et de sécurité sont descendues sur les lieux. On a assisté à un échange de coups de feu entre les belligérants.

Au moment où nous mettions sous presse, le bilan en terme de victimes n'était pas encore disponible. A Buea, on a appris que les séparatistes ont incendié Cinq véhicules dont un camion hier matin. C'était à Mile 16 Buea. Cet incident a amené la population à se terrer chez soi.

13sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo