Camer.be
CAMEROUN :: Programmes : Le coût de santé que les candidats proposent :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Jour : Vicky Tetga
  • jeudi 30 août 2018 11:07:00
  • 1349

CAMEROUN :: Programmes : Le coût de santé que les candidats proposent :: CAMEROON

Pour la plupart, ils mettent en avant la prise en charge gratuite de la femme enceinte.

Pour garantir la santé des Camerounais, Cabral Libii, candidat investi par le parti Univers, propose la mise en place d’une assurance maladie. Dans son projet de société, le postulat émis est que : « tout Camerounais malade doit être immédiatement pris en charge. Une femme qui donne naissance doit le faire gratuitement que ce soit par voie basse ou par césarienne », explique le Dr Bernard Aristide Bitouga, coordonnateur pool stratégie du mouvement 11 millions de citoyen. Une proposition à laquelle aspire d’autres candidats comme Joshua Osih, candidat du Social democratic front (Sdf) ; Maurice Kamto du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc).

Quant à Adamou Ndam Njoya de l’Union démocratique du Cameroun (Udc), il pense que la clé du succès dans le domaine sanitaire reste la Couverture médicale universitaire (Cmu) dont les grandes lignes consistent à faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de santé à des tarifs économiquement supportables. Joshua Osih garanti la gratuité des consultations pré et post natales jusqu’à l’âge de 2 ans. Les soins pour l’accouchement par césarienne seront eux aussi gratuits. En ce qui concerne la politique de santé des Camerounais, le candidat introduira une couverture santé à hauteur de 500.000 FCFA par ménage, par an, pour une prime de 1 000 FCFA par personne et par mois.

Pour Maurice Kamto, le pays ne consacre que 6% du budget de l’Etat au secteur de la santé contre les 15% fixé par l’Union africaine. Il propose de rendre les soins de santé de base accessible gratuitement à tous et éradiquer les grandes endémies. Des états généraux de la santé seront organisés pour préparer les bases de l’élaboration d’un projet de loi-programme relative à l’organisation du système de santé.

Le candidat de l’Alliance pour la démocratie et le développement (Add), Garga Haman Adji, promet lui aussi une prise en charge gratuite des soins chez la femme enceinte. Assurance maladie, prévention, hygiène et salubrité Dans son livre intitulé Ainsi, pourrait devenir notre pays, Garga Haman Adji écrit que l’importance, la nécessité, l’efficacité de la prévention ont pour résultat la réduction du taux de morbidité et de mortalité d’une part et la réduction des coûts des traitements curatifs d’autres part. Le candidat de l’Add pense aux moyens préventifs comme à la distribution d’une eau courante et potable, à la mise à jour des vaccinations dans les régions, à l’amélioration du ratio d’encadrement sanitaire, à la responsabilité de l’hygiène publique. L’intervention des moyens humains est donc nécessaire. Citadins comme villageois devront être mobilisés pour prévenir et guérir les maladies. La promotion de l’hygiène et de la salubrité sera parmi les premières actions de santé publique du Mrc, car pour Maurice Kamto, il faut rendre le Cameroun propre. « La garantie de la santé sera possible dans le développement des laboratoires pharmaceutiques de fabrication des médicaments les plus courantes tels que les génériques utilisés dans le traitement de plusieurs maladies. Cela réduira le coût des médicaments et le traitement. La césarienne sera gratuite pour toutes les femmes », explique David Koloko, responsable de la communication du Mrc.

Pour Cabral Libii, ce qu’il y a lieu de faire : « c’est de rendre l’assurance universelle obligatoire. Et plutôt que de confier les souscriptions aux assureurs privés, nous allons créer une Caisse nationale de sécurité santé qui sera financée par la fiscalité et les contributions individuelles. La fonction sociale de l’impôt jusqu’ici ignorée sera enfin valorisée. La Caisse nationale de sécurité santé sera créée au lendemain de notre investiture au profit de tous les Camerounais. Les personnes vivantes avec le handicap, les familles de nos hommes en tenues tombés sur les champs de bataille, les indigents reconnus comme tels seront sous le régime de la gratuité totale », explique le Dr Bernard Aristide Bitouga. Le candidat du Mouvement citoyen national du Cameroun (Mcnc), le Rev Ndifor Afanwi Franklin place lui aussi l’être humain parmi ses priorités. « Désormais, les hôpitaux doivent prendre en charge le malade jusqu’à son rétablissement complet, avant de présenter la facture. Nous allons densifier les campagnes de prévention de certaines pandémies et poursuivre la réduction des coûts de soins. Nous renforcerons la lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à des confrères.

Me Akere Muna propose lui aussi la mise en place d’une assurance maladie universelle. Le candidat du Front populaire pour le développement (Fdp) propose dans son projet de société rédigé en 13 pages : l’établissement d’un centre de soins primaires à distance dans chaque communauté, des soins secondaires dans chaque département, des soins tertiaires dans chaque division ainsi que des spécialistes régionaux et des centres de soins de référence. Au siège du parti du Rdpc, les responsables de ce parti politique nous ont signalé l’indisponibilité des projets de sociétés pour le moment. Les responsables du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) sont quant à eux indisponibles.

30août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo