Camer.be
Cameroun, Présidentielle 2018: Cabral Libii dévoile son budget de campagne :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • dimanche 19 août 2018 11:10:00
  • 9385

Cameroun, Présidentielle 2018: Cabral Libii dévoile son budget de campagne :: CAMEROON

Le plus jeune candidat à l’élection présidentielle 2018 lors d’un échange avec les journalistes a lancé la deuxième phase de son fundraising afin de mobiliser tous les camerounais du monde entier pour une contribution massive permettant de déployer les équipes de campagne sur l’ensemble du territoire national. Pour un budget global évalué à 200 millions de Fcfa, d’après le candidat du parti UNIVERS, l’appel à contribution qui lui a d’abord permis de réunir les 30 millions de Fcfa nécessaire pour le cautionnement sera plus facile à réunir pour cette fois-ci ; les camerounais ayant déjà adhéré au principe.

A contrario de son initiative, le SDF, une autre formation politique en lice pour la présidentielle 2018 au Cameroun et de la voix de son porte-parole M. NKEMLEMO avouera chercher pas moins d’Un Milliard de Fcfa pour la campagne. Aucun bilan à ce jour n’est encore fait sur la recherche de cette faramineuse somme. Mais par contre, Joshua Osih affirmera sur les antennes des télévisions que son parti politique à déjà réussi à enrôler 43 000 volontaires-scrutateurs pour sécuriser le vote le 7 Octobre 2018.

Cabral Libi qui déplore jusqu’ici l’échec d’une mutualisation des forces en vue de mieux sécuriser le vote a présenté à la presse plusieurs correspondances adressées aux autres leaders de l’opposition. Ces lettres visaient, il y a 10 jours, la recherche d’une concertation pour mutualiser les forces et rechercher une candidature unique. Malheureusement, un nouvel échec a été enregistré et tous les autres candidats de l’opposition cravacheront dur pour renverser le candidat au pouvoir du RDPC.

Enfin, le candidat de UNIVERS ne manquera pas de rappeler les différentes procédures de contribution pour lever les fonds à savoir :

Pour ORANGE MONEY (local). Tapez #150#. Choisir 4 : Acheter un service/produit. Choisir Autres Achats. Saisir le code de 11 millions à savoir 160447. Saisir le montant de la contribution. Enfin saisir le code secret.

Pour MTN MOBILE MONEY (local). Tapez *126#. Choisir 1 : transfert d’argent. Choisir 1 vers un numéro MTN. Saisir le montant de la contribution. Saisir le code secret et valider l’opération.

Pour la Diaspora, le système de PAYPAL est recommandé et disponible. Tapez http//paypal.me/onzemillions33

Faites des virements bancaires à : IBAN : CM21100050003405659701001-87 CODE SWIFT CCEICMCX

IBAN : FR7630006006930003727159652 CODE SWIFT : SOGEFRPP

Réaction

« Moi je suis l’émanation de la volonté populaire et je suis le candidat du peuple »

Après l’échec d’une coalition, quel est la prochaine étape pour l’accession à Etoudi ?

Moi je suis l’émanation de la volonté populaire et je suis le candidat du peuple. Jusqu’ici ce sont des contributions volontaires qui m’ont permis de réunir les 30 millions de Fcfa nécessaire pour la caution. Ce sont également les contributions des camerounais qui me permettront de réunir l’argent qu’il nous faut pour battre campagne. Selon nos estimations, il nous faudrait 200 millions de Fcfa pour déployer nos équipes. 200 millions de Fcfa, c’est 200 000 camerounais qui contribuent à hauteur de 1 000 Fcfa chacun ou encore 1 million de camerounais qui donnent 200 Fcfa. 200 000 camerounais représente un infime partie de la population de Yaoundé la capitale. Donc lorsqu’un contributeur donne sa quotepart, à première vue il semble négliger l’impact de son geste alors que celui-ci à un impact considérable sur l’avenir. Voilà la stratégie qui a toujours été la notre et elle est facile à expliquer.

Plusieurs lettres ont été adressées à des candidats pour une concertation en vue de mutualiser les forces pour protéger le vote le 7 Octobre prochain. Quel est à ce jour le nombre de scrutateurs déjà recensés par votre parti ?

Nous ne nous avançons pas à annoncer des chiffres car pour nous ce n’est pas un concours de beauté dans le quel nous participons. Ce n’est pas également un sujet de reportage mais un travail de fond à faire qui ne se limite pas à l’identification ou à la comptabilité numérique. Il faut former les représentants dans les bureaux de vote. Il faut les équiper intellectuellement, moralement, mentalement et logistiquement pour qu’ils puissent tenir face à la fraude le jour de l’élection. Le moment venu nous dirons combien ils sont. Pour le moment, le travail se fait en profondeur.

19août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo