Tribunal criminel spécial : Mebe Ngo’o dément son audition
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Tribunal criminel spécial : Mebe Ngo’o dément son audition :: CAMEROON

Dans sa dernière édition en kiosque, l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique affirme en page 6 que le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, « est dans le viseur du parquet du Tribunal criminel spécial, qui l’avait déjà entendu, il y a quelques mois ». D’après l’entourage du ministre, il s’agit d’une information erronée.

« Mebe Ngo’o n’a pas été entendu au Tcs », insiste un proche, qui dénonce un acharnement. Au sujet de la mission du Contrôle supérieur de l’Etat, qui, d’après J.A, « est en cours au ministère camerounais des Transports », alertée par « l’augmentation trop rapide de ses dépenses de fonctionnement », un confident du ministre Mebe Ngo’o déclare que ladite mission séjourne effectivement dans son département ministériel, « comme dans d’autres », pour éplucher les comptes de 2013 à 2015.

« Edgard Alain Mebe Ngo’o a été nommé le 2 octobre 2015 au ministère des Transports, il va donc de soi qu’il n’est pas vraiment concerné par cet audit », clame-t-il. Relativement à la médaille décernée à titre posthume à la mère de l’ex-ministre délégué à la Défense, son entourage, tout en s’étonnant du non-respect par Jeune Afrique de la mémoire de la défunte, indique que le chef de l’Etat, usant de son pouvoir discrétionnaire, peut décerner une médaille à qui il souhaite.

Enfin, au sujet des soupçons de « blanchiment », qui pèseraient sur le ministre des Transports en France, l’on apprend que Mebe Ngo’o est détenteur d’un visa régulier et s’y est rendu plusieurs fois sans être inquiété.

« Un droit de réponse a été adressée à Jeune Afrique », déclare, du reste, un proche du ministre.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo