La météo du jour : Gadoue, pou, boue, vaudou
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: La météo du jour : Gadoue, pou, boue, vaudou :: CAMEROON

Gadoue

Les « créatures » de Paul Biya finiront par le tuer un jour. Ce qui se passe avec le dernier avec  le concours de l’Iric, relève au moins  du vaudou. Un concours, trois listes d’admis, des noms qui disparaissent et réapparaissent, un ministre de l’Enseignement sup qui dit et se dédit le lendemain… Nous sommes dans le bourbier canadien.

Et il n’y a que le maitre de céans lui-même pour expliquer toute cette boue. Hélas, pour une fois, le roi de l’esbroufe n’était pas dans son assiette face aux micros de  la Crtv. Entre « méritocratie académique absolu et méritocratie académique régionale », l’interview puait plutôt la médiocratie.

Au bout du compte, Jacques le Fameux relativise tout. « La polémique qui enfle est une polémique oiseuse…Notre système universitaire est un système performant.» C’est ça, avec des tripatouillages !

« Avez-vous été désavoué par le Président de la République, Monsieur le Minesup ?» « Personne n’a été désavoué. Le Président de la République ne peut pas désavouer la République.», ironise-t-il. Et, il a raison. Popaul ne peut pas désavouer la République Fame, république des tripotages.

Heureusement pour Jacquot, «tout se termine par des chansons ». Non, plutôt des vuvuzelas, Monsieur le Ministre. Pom pom pooooooom!

Pou

On reparle des Lions indomptables et de leur coach. Les revoilà lancés sur les matches amicaux à l’occasion des journées Fifa. On parle tantôt de l’Espagne et de l’Australie, tantôt du sultanat d’Oman et du Bahreïn, tantôt de l’Indonésie et de la Thaïlande. Au moins, ils ne vont pas chômer pendant la période Fifa. Et, voilà peut-être de quoi améliorer notre classement. Vous ne voyez pas ?

Mais à peine, on a sauté de joie devant la perspective de jouer le deux premières sélections, qu’on annonce qu’elles se sont désistées. Raison ? « Elles refusent de jouer avec les karatékas. » Bien joué !

Reste les autres nations de foot. Pas de souci. Allons même jouer à Neptune, si on veut. Mais la question, c’est avec quel coach, avec quelle fédé, pour quel profit ?

En passant, Volker Finke est donc toujours au Cameroun? On avait aussi oublié celui-là. Et que fait-il ? Parions que c’est lui qui a négocié ces matchs amicaux. Au secours Monsieur l’Ambassadeur itinérant, Albert Roger Milla ! Délivre-nous de l’imposture.

Soyons sérieux avec nous-même. On parle de football ou d’autre chose ?  On va jouer où là ? Avec qui ? Oman, Bahreïn, Indonésie, Thaïlande. Autant jouer contre le Vatican ou le Salvador. Et, franchement, tout ça fait dormir !

Boue

La nouvelle est tombée en fin de semaine dernière. Une dame abandonnée à l’hôpital avec des triplés. C’est ça que les gens qui savent se moquer de notre pays appellent «  camerounaiseries ». Le premier à avoir abandonné la jeune dame à son triste sort, est son compagnon qui, sous la pression de l’ordonnance, est sorti sous prétexte qu’il va chercher les sous pour venir délivrer sa petite tribu chinoise. Il est parti depuis la naissance de ses trois filles. Il n’est jamais revenu. Bon, on suppose qu’il est toujours à la recherche de l’argent. En ces temps de Boko Haram, même le bois est rare en forêt…

Question. Nos hôpitaux publics sont-ils devenus champions de la séquestration des malades ? Non, n’accusons pas très vite le Docteur Mama Fouda cette fois-ci, il est très préoccupé par l’Ebola et la polio. Si le géniteur a pris la poudre d’escampette, où sont passées les ministres concernées par ce type d’affaires, les affaires de femmes ? Où est passée la Minproff Abena Ondoua. Où est passée Catherine Bakang Mbock, la Minas ?

Peut-être que nos deux mémés attendent qu’on aille voler ces enfants à l’hôpital pour qu’elles se murent dans leur légendaire silence sépulcral comme ce fut le cas avec le bébé de Vanessa Tchatchou…

Vaudou

Peut-on aimer la France plus que Madame Christine Robichon ? L’ambassadrice de France ne sait plus sur quel pied danser pour prouver aux Camerounais que son pays n’a rien à voir ni d’Adam ni d’Eve avec les barbus de Shekau Aboubacar. La pauvre !

Si l’on additionne les hectolitres d’encre et de salive qu’elle a coulés jusqu’ici pour cette « Mission impossible », on pourrait remplir la Méditerranée. L’autre jour, alors qu’elle se remettait à peine des quolibets des marcheurs de 28 février, voilà que le Ministre de la communication du Tchad en visite au Cameroun, est venu enfoncer le dernier clou en déclarant que 40% des armes utilisés Boko Haram proviennent du pays de François Hollande. Sapristi !

Où est-il donc parti cherché ça ce ministre ? Sans attendre que son homologue du Tchad réagisse, la Christine s’est encore fendue dans un communiqué pour défendre son pays. Question : pourquoi, c’est elle qui signe alors le communiqué alors qu’il y a bien un ambassadeur de France au Tchad ?

Et puis, le Tchiroma tchadien n’a jamais dit que c’est la France qui livre les armes à BH. Elles peuvent bien provenir de n’importe où. La Libye est si proche, le Soudan pas si loin…Ya pas le feu, la mère. Et puis, pourquoi se moucherait-t-on si l’on ne se sent pas morveux ?

 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo