CAMEROUN :: Concours officiels : Fame Ndongo veut limiter les scandales :: CAMEROON
CAMEROUN :: Concours officiels : Fame Ndongo veut limiter les scandales :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Concours officiels : Fame Ndongo veut limiter les scandales :: CAMEROON
  • Mutations : Nadine Guepi
  • mercredi 23 septembre 2015 15:50:37
  • 5817

CAMEROUN :: Concours officiels : Fame Ndongo veut limiter les scandales :: CAMEROON

Le ministre de l’Enseignement supérieur a signé une circulaire le 18 septembre dernier fixant la constitution d’un jury lors des délibérations.  Le week-end du 27 février au 1er mars a été mouvementé dans la ville de Yaoundé.

En l’espace de 48 heures (vendredi 27 et samedi 28 février), on a assisté à la publication de deux listes distinctes d’admis en filière diplomatie à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) au titre de l’année académique 2014/2015. Un fait qui a vite fait le tour de la capitale politique. La première liste comportait 15 admis définitifs et 04 noms sur la liste  d’attente.

La nouvelle liste, qui affichait toujours 15 admis, n’était plus accompagnée d’une liste d’attente. Certains candidats de la liste d’attente ayant été subrepticement déclarés admis. Dès lors, une source proche des délibérations affirmait que « le jury a siégé et a donné sa copie en toute souveraineté. La liste provenant de cette instance a été communiquée au ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), puis affichée autour de 18h45 minutes à l’Iric, vendredi dernier. On a d’ailleurs entendu quelques cris de joie dans les amphis ».

Un son de cloche dissonant dont le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, aurait bien pu se passer. Un impair que la circulaire relative aux attributions des instances intervenant dans l’organisation et le déroulement des concours d’entrée dans les établissements des universités d’Etat pourrait éviter à l’avenir. Cette note du Minesup, signée le 18 septembre dernier, vise à «assurer un meilleur fonctionnement des jurys des concours d’entrée dans les établissements des universités d’Etat».

Propositions d’admission

Le document qui vise à préciser et à expliciter les attributions des différentes instances impliquées dans l’organisation des concours, outre les documents nécessaires aux membres du jury, indique les papiers à établir, une fois les délibérations terminées. Il s’agit des procès-verbaux des délibérations comportant, en plus de toutes les notes et moyennes des candidats, les signatures lisibles de tous les membres du jury ayant effectivement pris part aux travaux, les noms et prénoms des signataires, la date et le lieu de signature. Ceci, accompagné d’un rapport sur les délibérations, visé par tous les membres du jury, comportant les noms et prénoms de ces derniers.

Quant au projet de texte portant publication de la liste des candidats proposés à l’admission définitive (ordre de mérite ou ordre alphabétique, selon les cas), présenté en français et en anglais, il doit être suivi de la précision : « Les candidats sont admis sous réserve de la présentation des originaux des diplômes requis ». Des projets de liste d’attente pour leur part seront présentés selon les mêmes exigences que pour les propositions d’admission définitives. Il est impératif de préciser les délais dans lesquels les candidats admis doivent s’inscrire à l’établissement, ainsi que les modalités réglementaires de passage éventuel des candidats de la liste d’attente à la liste définitive. La proposition d’admission des candidats de la liste d’attente doit être adressée par l’établissement au Minesup obligatoirement la même année académique, et au plus tard un mois après la date limite des inscriptions des candidats de la liste principale.

La circulaire du Minesup insiste sur le fait que les documents de travail ayant un caractère confidentiel doivent être remis au chef de l’établissement à l’issue des délibérations. Seul le président du jury, le représentant du Minesup et le directeur des accréditations universitaires et de la qualité conservent les leurs pour la suite de la procédure.

© Mutations : Nadine Guepi
23sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo