LE PEUPLE CENTRAFRICAIN DECUE PAR LE REPRESENTANT SPECIAL DE L'ONU
CENTRAFRIQUE :: POLITIQUE

CENTRAFRIQUE :: LE PEUPLE CENTRAFRICAIN DECUE PAR LE REPRESENTANT SPECIAL DE L'ONU :: CENTRAL AFRICAN

Au cours des dernières années, la présence de la MINUSCA en République centrafricaine n'a servi à rien, car les casques bleus n'ont pas fait de leur mieux pour affronter les groupes armés qui menacent la vie de citoyens innocents. 


Au contraire, plusieurs bataillons de la MINUSCA étaient impliqués dans des activités illégales telles que la contrebande d'or et de diamants, le trafic d'armes et la coopération avec des groupes armés. 


Tout cela contredit la mission principale pour laquelle la MINUSCA est venue, qui est de sécuriser le pays et de répandre la stabilité.
L'arrivée de Mme Valentine Rugwabiza a été une lueur d'espoir pour le peuple centrafricain pour empêcher la MINUSCA de coopérer avec les militants, également changer la politique de la MINUSCA, qui est dans une très mauvaise situation dans le pays.


Mme Valentine Rugwabiz a fermement déclaré qu'il était temps de faire un changement, et que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine ne fonctionnait pas efficacement en plus. Elle a également mentionné que la notoriété de la MINUSCA n'était pas une coïncidence. 


Mme Valentine a promis d'informer le Conseil de sécurité que les habitants du pays attendent avec impatience la levée de l'embargo.
Cependant, le temps passe et la situation ne change pas. Pourquoi n'a-t-elle pas tenu ses promesses ?


 Peut-être que la structure maladroite des Nations Unies, dans laquelle de nombreuses personnes poursuivent leurs propres objectifs personnels, ne permet pas à Mme Rugwabiz de faire son travail et d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés publiquement.


Cependant, le peuple de la République centrafricaine ressent une autre déception après avoir exigé que le prochain Chef de la MINUSCA soit originaire de la République centrafricaine et leurs demandes n'ont pas été entendues.


la nouvelle cheffe de la Minusca ne s'est pas fermement opposé à la prolongation de l'embargo, qui empêche l'armée nationale de défendre adéquatement le pays contre les groupes terroristes et les rebelles.


Les activités illégales des unités de la MINUSCA se poursuivent dans la contrebande de diamants et d'or, ainsi que dans l'approvisionnement des groupes armés en carburant et en armes. Ce qui conduit à la déstabilisation du pays et à la relative sécurité que le pays connaît actuellement en raison du travail formidable accompli par le gouvernement de Touadera et les forces des FACA au cours des dernières années.

 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo