Pénurie des Tests Covid-19 : Le député  Jean Michel Nintcheu accuse le ministre Manaouda Malachie
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Pénurie des Tests Covid-19 : Le député Jean Michel Nintcheu accuse le ministre Manaouda Malachie :: CAMEROON

Au moment ou le Cameroun s’apprête à accueillir la finale de la Coupe Africaine des Nation de Football, y a-t-il pénurie des Tests Covid-19 ? Des voix s’élèvent pour dénoncer la gestion de la pandémie à Covid-19 notamment dans les Aéroports, portent d’entrée du Cameroun. Aussi, fidele à son action de sentinelle de l’action gouvernementale, Le Député Jean Michel Nintcheu est monté au créneau pour dénoncer.

RÉACTION DE L'HON JEAN MICHEL NINTCHEU À PROPOS DE LA PÉNURIE DE TESTS COVID-19 DANS LES AÉROPORTS DE NSIMALEN ET DE DOUALA

Le ministre de la santé publique vient d'avouer dans un tweet que l'unité de contrôle de tests covid-19 Covid-19 de l'Aéroport international de Nsimalen "connaîtrait" un dysfonctionnement et qu'il va "investiguer et agir rapidement en conséquence".  Quelle tristesse pour le Cameroun. En réalité et après investigation effectuée par mes soins, c'est depuis la première semaine du mois de ce mois de décembre qu'il y a pénurie de tests covid-19 tant à l'aéroport de Nsimalen qu'à l'Aéroport de Douala.

Les tests ne sont pas faits selon les règles. La méthode utilisée pour les tests de dépistage du Covid-19 est ahurissante. On frotte sur la lèvre, juste à l'entrée du nez, sans respecter la technique de prélèvement. Ce qui laisse à penser que soit on n'a pas de réactifs, soit les tests sont en rupture. Résultat: tous les passagers qui embarquent ou débarquent ont tous été testés négatifs Covid-19.

Au moment où le variant OMICRON se répand sur  la planète et à deux semaines de la CAN, les contrôles sanitaires aux aéroports sont une vraie honte pour ceux qui nous gouvernent. Avec les vacances de fin d'année, il faut s'attendre à une flambée de la contamination venant de l'étranger. Le ravitaillement des tests ne suffira plus désormais pour résoudre le problème de la protection des populations contre cette pandémie à partir du moment où tous les centres d'isolement ont été démantelés depuis plus d'un an. Ce qu'on observe actuellement est révélateur de la mauvaise gouvernance érigée en modèle par le régime de M. BIYA. Mauvaise gouvernance tant au niveau de l'Exécutif que du législatif.

Lors de la dernière session parlementaire, j'ai été victime d'un ostracisme moyenâgeux de la part du président de l'Assemblée nationale qui a refusé de me donner la parole alors que je m'apprêtais à questionner entre autres le ministre de la santé publique au sujet du covidgate. Vous trouverez ci-dessous la question orale qui était destinée au ministre de la santé publique et qui a malheureusement fait l'objet de censure !

Questions orales au Ministre de la santé publique

le Ministre,

Quel est votre état d'esprit depuis que le rapport de la chambre des comptes sur la gestion des fonds covid-19 a été publié sur le site internet de la direction générale du budget ? La mafia s'est battue comme un diable pour déprogrammer la présentation du rapport de la chambre des comptes à l'Assemblée nationale au cours de la session de juin dernier. Le mensonge a toujours de petites jambes et la vérité finit toujours par triompher, quel que soit le temps que cela prendra. Nous voici enfin face to face dans cet hémicycle.

le Ministre,

Malgré le retard enregistré pour la publication, le rapport de la chambre des comptes sur la gestion des fonds covid-19 est catastrophique pour vous. Tout y passe:

  • Des marchés attribués aux entreprises sans expérience ou offrant de faibles garanties
  • De multiples conflits d'intérêts
  • Des travaux inachevés mais payés intégralement
  • Opportunisme et conflits d'intérêts dans l'attribution des contrats
  • Des marchés spéciaux qui font le lit d'entorses à la réglementation
  • Des stocks de médicaments disparus d'une valeur de 536 millions de FCFA
  • Le ministre de l'administration territoriale qui vous vend 15.000 tests de dépistage
  • Des comprimés d'hydroxychloroquine et d'azythromicine finalement importés par le DG de l'IMPM suite à une offre de production locale qui a par la suite été stoppée par le ministre d'État SGPR
  • Une surfacturation de 15,3 milliards de FCFA sur les tests covid-19.

La conséquence de votre gestion calamiteuse est la baisse du compte d'affectation spéciale covid-19 prévue dans le projet de budget de l'exercice 2022.  Le CAS-covid-19 est passé de 200 à 100 milliards de FCFA. Soit une baisse de 100 milliards de FCFA qui resulte de deux faits majeurs à savoir :

  • Le fonds de solidarité nationale pour la lutte contre le covid-19 et ses répercussions économiques et sociales tiré du budget général de l'État est passé de 160 milliards de FCFA à 65 milliards de FCFA soit une baisss de 95 milliards de FCFA.
  • L'union européenne et la BEAC ont refusé d'apporter leus fonds de concours qui se chiffrent respectivement à 25 milliards de FCFA et 15 milliards de FCFA en 2020.

Cette baisse de 50% du CAS-covid-19 qui intervient à un moment extrêmement sensible où il y a une menace d'apparition d'un troisième variant plus contagieux et plus mortel du nom de OMICRON n'est-elle pas la preuve que vous n'inspirez plus confiance quant à votre capacité à pouvoir gérer efficacement la pandémie de covid-19 au Cameroun ?

Si  vous aviez encore un peu de dignité, il y a longtemps que vous auriez déjà remis votre démission. Vous êtes incapable d'assurer la charge de votre département ministériel.

Je vous remercie Hon. Jean Michel NINTCHEU Député.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo