Alpha Condé : « je reste encore le président élu de la Guinée »
GUINÉE :: POLITIQUE

GUINÉE :: Alpha Condé : « je reste encore le président élu de la Guinée » :: GUINEA

Aux émissaires de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qu’il recevait lors de leur séjour à Conakry, Alpha Condé,  renversé dimanche 5 août par un coup d’État militaire, a déclaré qu’il se considérait toujours comme le président élu de la Guinée. 

Il a souhaité un entretien direct sans témoin extérieur. C’est donc hors la présence de tout représentant de la junte et sa garde que l’ex-président guinéen Alpha Condé a reçu à Conakry, dans la caserne des forces spéciales où il est retenu, la délégation de la CEDEAO conduite par le président de sa Commission Jean-Claude Kassi-Brou. Selon un participant à la réunion, Alpha Condé a déclaré à M. Kassi-Brou et aux ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Ghana, du Nigeria et du Togo qu’il se considérait encore comme le président élu de la Guinée. L’ancien président a expliqué à ses hôtes qu’il n’avait toujours pas démissionné de ses charges avant d’exhorter la CEDEAO à tout mettre en œuvre pour le rétablir dans ses fonctions.  La délégation s’est contentée de prendre note et de promettre d’en référer aux chefs d’État de l’organisation régionale. 

La niet du lieutenant-colonel Doumbia 

Lors de ses deux rencontres avec les émissaires de la CEDEAO, le chef de la junte guinéenne le lieutenant-colonel Doumbia s’est refusé à prendre le moindre engagement sur la durée de la transition et le schéma de gestion de la transition pendant cette période intérimaire. Il ne s’est pas non plus engagé à laisser partir le président renversé. Sur tous ces points, le nouvel homme de Conakry a botté en touche en renvoyant aux concertations avec les forces vives de la nation sur la période de transition et sur la clé de partage du pouvoir  entre civils et militaires. Sur le départ en exil de son prédécesseur, l’ancien caporal de la Légion étrangère française s’est abrité derrière le fonctionnement collégial du Comité national pour le rassemblement et le développement (CRND). 

L’après Alpha se précise 

Comme pour montrer qu’elle va de l’avant, la junte a convoqué à partir de ce mardi pour les 4 prochains jours des concertations nationales avec les forces vives. Tour à tour, des chefs des partis politiques, des chefs d’entreprises, des représentants de la société, des émissaires de la diaspora guinéenne ainsi que des délégués du secteur minier seront reçus par le CNRD qui espère en tirer une feuille de route pour la période de transition. Outre la durée de cette période intérimaire et le schéma de dévolution du pouvoir, la junte mise sur ces concertations nationales pour envisager la rédaction d’une nouvelle constitution et définir les nouvelles institutions guinéennes. 

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo